Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Ixel
Lundi 25 août 2014

L’antidépresseur Ixel

Ixel est un antidépresseur développé par les laboratoires Pierre Fabre. Il contient du milnacipran, un inhibiteur de la recapture de la sérotonine-noradrénaline. L’action de cette substance permet de bloquer la recapture de ces deux neurotransmetteurs afin d’augmenter leur concentration synaptique.

Ixel est un produit pharmaceutique élaboré en gélules roses de 25 mg et de 50 mg. Cet antidépresseur est prescrit dans le cadre du traitement des épisodes dépressifs majeurs de l’adulte.

Posologie

Il est recommandé de respecter la dose de 100 mg par jour en la répartissant en deux prises de 50 mg. Cela dit, 2 gélules de 50 mg peuvent être prises, l’une le matin et l’autre le soir, de préférence au cours des repas. Il faut prévoir une adaptation de la posologie chez le sujet âgé lorsque celui-ci a une fonction rénale anormale.

Par exemple en cas d’insuffisance rénale, la posologie journalière doit être revue et fixée à 50 ou 25 mg selon le niveau d’altération de l’activité rénale. En général, c’est après une période de traitement allant de 1 à 3 semaines que l’efficacité d’Ixel apparaît. Mais le patient est tenu de suivre le traitement pendant plusieurs mois – dans l’ordre de 6 mois environ –, afin de se mettre à l’abri de risques de rechute.

Au tout début du traitement, il est possible pour le patient d’associer à Ixel des produits anxiolytiques ou sédatifs pour réduire les risques de manifestations d’angoisse.

Effets indésirables

L’antidépresseur Ixel peut engendrer des effets indésirables, notamment pendant les premières semaines du traitement. Mais en général, ces effets disparaissent peu après. Parmi les plus fréquents, on peut citer les sueurs abondantes, les vertiges, les bouffées de chaleur, l’anxiété et une difficulté à uriner.

Il arrive rarement que le patient se retrouve avec la bouche sèche, une constipation, des nausées, des vomissements, des tremblements, des agitations, des palpitations, une élévation des transaminases, des maux de tête, une éruption cutanée et des démangeaisons.

Et de façon exceptionnelle, la prise d’Ixel peut favoriser la manifestation de troubles sexuels, la rétention urinaire, les convulsions, les saignements, une baisse du taux de sodium dans le sang ou encore les symptômes du syndrome sérotoninergique.

Précautions d’emploi

Le patient doit veiller à ne pas associer Ixel aux produits IMAO non sélectifs comme Marsilid, et les IMAO sélectifs tels que Déprényl. La même vigilance est à prendre pour tout antimigraineux appartenant à la famille des Triptans. Il faut en outre absolument éviter les digitaliques qui ont tendance à augmenter le risque d’effets indésirables.

Le patient devra, par ailleurs, informer son médecin de tout traitement en cours contenant de l’adrénaline, du lithium, de la clonidine et de la noradrénaline. L’enfant de moins de 15 ans devra éviter de prendre Ixel, de même que la femme qui allaite.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.