Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Orfiril

Orfiril, anticonvulsivant et régulateur de l’humeur

Orfiril est un médicament commercialisé dans plusieurs pays européens tels que la Suisse, la Suède, les Pays-Bas. Il s’agit d’un antiépileptique caractérisé par des propriétés normothymiques avec diverses indications thérapeutiques. Ce médicament, disponible sous plusieurs formes (comprimé, suspension buvable, solution injectable), est administré pour le traitement des crises d’épilepsie et du trouble bipolaire. La prise régulière de cet anticonvulsivant normothymique assure l’efficacité du traitement en présence de ces différentes pathologies. Certaines précautions sont cependant recommandées lors de l’utilisation de ce médicament qui, en plus des effets thérapeutiques recherchés, peut provoquer des manifestations non désirées. Il s’agit, notamment, des réactions cutanées, des modifications de l’appétit, des troubles gastro-intestinaux.

Orfiril est un médicament destiné au traitement de plusieurs formes d’épilepsie. Il est préconisé en monothérapie pour la gestion thérapeutique des formes généralisées d’épilepsie primaire. Seul ou en combinaison avec d’autres antiépileptiques, Orfiril est administré en présence, des épilepsies secondaires généralisées, des épilepsies partielles caractérisées par une symptomatologie élémentaire ou complexe, des épilepsies à généralisation secondaire ainsi que les formes mixtes (généralisées et partielles).

Orfiril est également prescrit pour la gestion thérapeutique des troubles bipolaires (psychose maniaco-dépressive) caractérisés par des accès maniaques et dépressifs. Cet antiépileptique est bien indiqué pour le traitement des épisodes maniaques marqués par une exaltation de l’humeur, une hyperactivité. Orfiril est également utilisé pour la prévention des récidives chez les patients maniaco-dépressifs.

Contre-indications

Orfiril est contre-indiqué en présence d’une hypersensibilité à l’acide valproïque ou à l’un des composants qui intègre la formulation de ce médicament. Les cas d’hépatite aiguë ou chronique ainsi que les troubles fonctionnels pancréatiques, constituent des contre-indications. Les patients qui souffrent d’une porphyrie hépatique ou ayant des antécédents personnels ou familiaux liés à une inflammation du foie d’origine médicamenteuse, ne doivent pas utiliser ce médicament.

Précautions d’emploi

Orfiril ne doit pas être utilisé chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans, dans le cadre du traitement des épisodes maniaques.

Avant l’instauration du traitement, il est important d’évaluer le fonctionnement hépatique. Ensuite, cette fonction hépatique doit être, périodiquement, évaluée pendant les six premiers mois. Aussi, les patients ayant des antécédents liés à une lésion médullaire doivent bénéficier d’une surveillance médicale étroite.

Orfiril doit être administré avec beaucoup de prudence chez les enfants âgés de moins de 3 ans qui prennent d’autres traitements antiépileptiques et par les patients affectés par des troubles fonctionnels au niveau des reins. Le traitement doit être arrêté en cas de pancréatite ou de soupçon de dysfonctionnement hépatique grave.

En raison des risques de malformations congénitales, Orfiril ne doit pas être utilisé au cours de la grossesse. En cas de nécessité, la prescription de ce médicament aux femmes enceintes, requiert une surveillance médicale étroite.

Effets secondaires

Orfiril peut causer des effets indésirables avec l’apparition des troubles gastro-intestinaux (des maux d’estomac, des nausées, des diarrhées), un état de somnolence, des engourdissements, une modification de l’appétit avec une prise de poids. Des troubles de la coordination au niveau des mouvements volontaires, des troubles du cycle menstruel, les acouphènes, peuvent apparaître au cours du traitement.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Messages

  • , par jennifer reyes

    Depuis 17 décembre un des mes enfants jumeaux a commencé cette médicament à une dosage élevé il a 19 mois d’âge. Et le neurology pédiatre a mit la dose de 25 mg xkgxjour je suis vraiment refusé a cette traitement Parce que il a eu seulement doux fois un chose bizarre en ça jambe que ne le permet pas marcher j’ai enregistré un vidéo et seulement pour cette vidéo il ont décidé le donner de médicament. Mon petite ne parle pas encore mais je lui connaît et il essayé de me dire qu’il sent des choses a la tête il essayé de d’enlever quelquechosse il se tape avec sa main ou aussi il se touche la genou suivant . Un semaine après de commencé il avait perdu lequilibre. J’aimerai arrêter ou changer le dosage. On a pas encore aucune étude ou image de la tête. Seulement le EEG qui est normal.

    Pourriez vous me renseigner plus de cette médicament à l’âge de mon enfant ?

    • , par Eymard

      Bonjour Jennifer,
      Il faut vite parler de ces effets au médecin. Il est mieux placé pour décider la conduite à tenir. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions sur ce médicament.
      Merci

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.