Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPathologieInfectionsAngine

L’angine, l’inflammation de la gorge

Angine

L'angine est une inflammation aiguë de la gorge d’origine virale ou bactérienne. Il faut cependant distinguer cette pathologie de l'amygdalite (inflammation des amygdales) ou de la pharyngite.

Il existe plusieurs formes d’angines : l’angine érythémateuse, l’angine érythémato-pultacées et les angines ulcéreuses (présence d’ulcération). Le traitement est symptomatique sauf dans le cas d’une angine bactérienne due au streptocoque A pour laquelle une antibiothérapie est indispensable

Causes et symptômes de l’angine

L’angine peut être due à un virus ou à une bactérie. Cependant, elle est virale dans 90 % des cas. Les virus responsables de cette infection sont le plus souvent l’adénovirus, le virus influenzae, le virus respiratoire syncytial, le virus parainfluenzae ou le coxsackie. Les angines bactériennes sont principalement dues au streptocoque bêta-hémolytique du groupe A.

L’angine se caractérise par :

  • une douleur de la gorge s’accentue lors de la déglutition,
  • une fièvre plus ou moins élevée (39°C),
  • une rougeur de l’oropharynx,
  • l’augmentation de volume des amygdales
  • et la présence d’une membrane blanchâtre.

Dans certains cas, ces symptômes sont accompagnés de difficultés respiratoires (écoulement nasal, toux, enrouement, gêne respiratoire), de douleurs abdominales, d’éruption cutanée, d’une mauvaise haleine, d’asthénie, d’hypertrophie des ganglions lymphatiques (adénopathie) et l’apparition de vésicules sur le voile du palais qui, en cas d’éclatement, conduisent à de petites exulcérations.

Lorsque l’angine est causée par le streptocoque béta-hémolytique, il peut survenir des complications cardiaques (rhumatisme articulaire aigu) et rénales (glomérulonéphrite aiguë).

Diagnostic

L’examen physique ou visuel de l’oropharynx permet au médecin traitant de faire le diagnostic positif d’une angine. Il s’agit pour ce dernier de constater la présence des symptômes de cette infection.

Mais une fois ce diagnostic établi, le médecin devra déterminer la cause pour savoir si l’angine est d’origine virale ou bactérienne. La détermination de la nature virale ou bactérienne est très importante car l’antibiothérapie n’est employée que dans le seul cas des angines bactériennes à SGA.

A cette fin, un examen microbiologique d’un prélèvement fait sur les amygdales du patient à l’aide d’un test de diagnostic rapide (détection de l’antigène microbien) donne un résultat en cinq minutes. On peut également utiliser des tests sérologiques (dosage des anticorps) pour confirmer le diagnostic de l’angine.

Traitement et prévention

Un traitement symptomatique est suffisant. Cependant, dans le cas d’une angine d’origine bactérienne à streptocoque, un traitement antibiotique est nécessaire. Dans de rares cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Le traitement des symptômes consiste surtout à faire baisser la fièvre et à réduire la douleur notamment par des produits antipyrétiques et des anti-inflammatoires.

L’antibiothérapie consiste en l’administration d’un antibiotique à base de pénicilline, à action locale ou générale, pendant huit à dix jours.

En cas d’allergie à la pénicilline, le médecin pourra prescrire l’érythromycine. Lorsqu’il y a des récidives régulières de l’angine bactérienne avec une fréquence de plus de six par an, une ablation chirurgicale des amygdales peut être recommandée.

Les mesures préventives concernent le soin de la gorge et l’adoption de certains gestes naturels de prévention. Contre les débuts d’angine, voici deux remèdes de grand-mère qui soulagent le mal de gorge : le cataplasme à l’argile et la tisane au gingembre.

En outre, il faut boire régulièrement de l’eau pour hydrater la gorge. Il faudra aussi d’arrêter le tabagisme car le tabac provoque des irritations de la gorge et accroit le risque d’infection ORL.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.