Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPathologieInfectionsHistoplasmose

L’histoplasmose ou la maladie des caves

Histoplasmose

L'histoplasmose, encore connue sous l’appellation de « maladie des caves », est une infection causée par un champignon appelé Histoplasma capsulatum. L'affection touche généralement les poumons et les symptômes peuvent varier considérablement. Il peut parfois affecter d'autres parties du corps, y compris les yeux, le foie, le système nerveux central, la peau ou les glandes surrénales. Par exemple, le « syndrome d'histoplasmose oculaire » est une maladie, qui se traduit par une déficience visuelle.

Les personnes ayant un système immunitaire affaibli ont un risque plus élevé de contracter l’histoplasmose. Un traitement à base d’antibiotique permet de traiter les cas graves.

Cause

L’histoplasmose est causée par les spores du champignon Histoplasma capsulatum. Les spores sont extrêmement légères et flottent dans l’air. Les personnes ayant été infectées par le passé peuvent être également réinfectées. Toutefois, la nouvelle infection est généralement moins sévère que l’infection initiale.

Le champignon à l’origine de l’histoplasmose prospère dans les sols humides et riche en matière organique, en particulier les déjections d’oiseaux et de chauves-souris. L’histoplasmose n’est pas contagieuse, donc elle ne peut pas se propager de personne à personne.

On distingue plusieurs types d’histoplasmoses : la variante pulmonaire primaire, la forme disséminée, la manifestation cutanée primaire et l’histoplasmose africaine.

Symptômes

La plupart des gens n’ont pas de symptômes ou présentent des signes bénins de type grippal. Lorsque les symptômes apparaissent, ils peuvent inclure une fièvre, des frissons, la toux, des douleurs à la poitrine qui s’aggravent avec l’inspiration (entrée d’air dans le canal nasal), des douleurs articulaires, des ulcères buccaux et des bosses rouges appelées érythème noueux, le plus souvent sur les jambes.

L’infection peut être active pendant une courte période, puis les symptômes disparaissent. Parfois, l’infection pulmonaire peut devenir chronique. Les symptômes comprennent alors des douleurs à la poitrine, la fièvre, une transpiration excessive, l’essoufflement, la toux et éventuellement des crachats tachés de sang.

Chez certains patients, l’histoplasmose peut se propager dans tout le corps, provoquant une irritation et une inflammation, en réponse à l’infection. Les symptômes peuvent inclure des douleurs à la poitrine, une péricardite, des maux de tête, une raideur de la nuque et l’inflammation de l’enveloppe du cerveau et de la moelle épinière

Traitement

Chez la majorité des individus immunocompétents, l’histoplasmose disparait sans traitement. Des médicaments antifongiques sont utilisés pour traiter les cas graves d’histoplasmose aiguë et tous les cas de maladie chronique et disséminée.

Le traitement typique des cas graves implique tout d’abord un traitement avec l’amphotéricine B, suivi par la prise orale d’itraconazole. Les préparations liposomiques d’amphotéricine B sont plus efficaces que les préparations désoxycholate.

La préparation liposomale est préférable chez les patients, présentant un risque de néphrotoxicité. Les personnes, qui prennent l’amphotéricine B doivent être soumise à une surveillance de l’activité rénale. Le traitement par l’itraconazole devra se poursuivre pendant au moins un an dans les cas graves.

Dans les cas d’histoplasmose pulmonaire aiguë, 6 à 12 semaines de traitement sont suffisantes. Les alternatives à l’itraconazole sont le posaconazole, le voriconazole et le fluconazole. Les personnes qui prennent de l’itraconazole, doivent être soumise à une surveillance de la fonction hépatique.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.