Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologieInfectionsAscaridiose
Ascaridiose
Mercredi 22 avril 2015

L’ascaridiose

L’ascaridiose est une infection parasitaire due à l’ascaris, de son nom scientifique Ascaris lumbricoides qui mesure 15 à 35 cm de long et vit dans l‘ intestin grêle. Ce ver rond colonise diverses parties du corps telles que les poumons et l’intestin grêle et causent beaucoup de désagréments (nausées, toux, vomissements etc.) chez les sujets infectés. Des antiparasitaires tels que le mébendazole et l'albendazole permettent de venir aisément à bout de cette parasitose.

Selon les données de l’OMS, l’ascaridiose ou ascaridiase est la maladie parasitaire la plus répandue car elle atteint près d’un milliard de personnes dans le monde entier. Elle prédomine dans les pays en voie de développement où différents facteurs, dont la chaleur, concourent à sa transmission. Cette infection est courante chez les enfants de trois à huit ans. Toujours selon l’OMS, elle serait à l’origine d’environ 60 000 décès par an.

Causes de l’ascaridiase

Les individus sont infectés par l’ascaris lors de la consommation d’aliments ou de boissons contaminés par des œufs d’ascaris. L’ascaridiose est principalement due à une mauvaise hygiène personnelle et à un problème d’assainissement. En effet, les personnes vivant dans milieux où les excréments humains sont utilisés comme engrais sont plus susceptible de contracter cette maladie. Il y a de noter que l’ascaridiase peut se transmettre directement d’un individu à un autre (en se serrant les mains).

Symptômes de l’ascaridiase

Les symptômes de l’ascaridiase dépendent de l’organe du corps où figurent les œufs ou les larves. En effet, Les vers voyagent à travers les voies respiratoires ou dans le tube digestif pour ensuite atteindre l’intestin grêle. Quand l’ascaris est présent dans les poumons, le sujet manifeste les symptômes comme la toux, le bâillonnement, les vomissements, la respiration sifflante ou essoufflement. Lorsqu’il est présent dans l’intestin grêle, l’Ascaris provoquent la nausée, le vomissement, des douleurs abdominales, une perte de poids. Les personnes victimes d’une grande infestation peuvent éprouver la fatigue et de la fièvre. L’ascaridiase peut également comporter des complications comme une obstruction des voies biliaires, du pancréas, ou de l’appendice. En cas de multiplication excessive des vers, l’ascaridiose peut conduire à un blocage ou à une perforation de l’intestin grêle.

Traitement et prévention

Les médecins ont, généralement, recours à l’analyse d’échantillons de sang et de selles pour détecter avec beaucoup plus de précision les vers ronds. Il est aussi possible d’utiliser les rayons X abdominaux pour le diagnostic de l’ascaridiase. Des tests supplémentaires comme l’échographie ou l’endoscopie (visualisation de l’intérieur du corps par une petite caméra) peuvent être recommandés.

Le traitement consiste, principalement, en l’administration de produits pharmaceutiques qui paralysent ou tuent les parasites intestinaux. Il s’agit de médicaments tels que l’albendazole (zentel) ou le mébendazole (vermox). Toutefois, ces médicaments peuvent comporter des risques pour les femmes enceintes. Le Pyrantel (helmintox) est le médicament le plus adapté pour les femmes enceintes. Le traitement chirurgical, quant à lui, n’est utilisé que pour traiter les cas de grande infestation par Ascaris lumbricoïdes.

Pour prévenir l’ascaridiose, il faut en priorité améliorer l’assainissement et l’hygiène de son cadre de vie. Pour les populations en zone rurale n’ayant pas accès à l’eau potable, il est recommandé de faire bouillir ou filtrer l’eau avant sa consommation, bien laver les aliments et surtout éviter la baignade dans des rivières ou eaux stagnantes peu propres.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.