Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Crisomet
Jeudi 7 mai 2015

Crisomet : antiépileptique thymorégulateur efficace

Crisomet est la dénomination d’une spécialité pharmaceutique approuvée en Espagne avec pour substance active, la lamotrigine. Disponible sous forme de comprimés, cet antiépileptique est aussi prescrit dans le cadre de la prise en charge des troubles de l’humeur, caractérisés par des sautes d’humeur intenses et durables.

Crisomet est utilisé comme un stabilisateur de l’humeur avec pour cible pharmacologique le traitement des épisodes thymiques chez les patients affectés par le trouble bipolaire ou psychose maniaco-dépressive. Chez certains malades, l’administration de ce médicament peut provoquer des manifestations non désirées plus ou graves, voire mortelles.

Indications

Crisomet est bien indiqué pour le traitement de l’épilepsie. Cet anticonvulsivant est prescrit pour le traitement de plusieurs crises d’épilepsie. Il s’agit, notamment, des crises partielles, des crises tonico-cloniques primaires et secondaires ainsi que les convulsions associées au syndrome de Lennox-Gastaut, une sorte d’épilepsie infantile qui survient lors de la petite enfance (entre 2 et 6 ans). Il est administré, soit seul chez les adultes et les enfants âgés de plus de 12 ans, soit en combinaison avec d’autres médicaments dans le cadre d’un traitement d’appoint, chez les adultes et les enfants de 2 ans et plus.

Crisomet déploie des propriétés thymorégulatrices qui permettent de traiter les troubles de l’humeur, notamment le trouble bipolaire. Cette pathologie mentale est caractérisée par une alternance d’accès maniaques et d’épisodes dépressifs. Crisomet est préconisé en vue de prévenir l’apparition des épisodes dépressifs chez les patients maniaco-dépressifs.

Contre-indications

Crisomet est contre-indiqué aux patients hypersensibles à la lamotrigine ou l’un des excipients de ce médicament.

Précautions d’emploi

Dans le cadre du traitement du trouble bipolaire, la prescription de Crisomet, chez les enfants de moins de 18 ans, est déconseillée. Le principe actif de ce médicament passe dans le lait maternel, c’est pourquoi Crisomet n’est pas recommandée au cours de la période de l’allaitement.

Au cours du traitement, les patients peuvent être confrontés à la survenue de certains symptômes tels que les vertiges ou les troubles visuels, susceptibles d’altérer le niveau de vigilance. Pour ce faire, ils ne doivent pas conduire un véhicule ou faire fonctionner une machine jusqu’à ce qu’ils sachent comment ce médicament les affectent.

Le patient ne doit pas arrêter brusquement le traitement. Cette interruption subite peut provoquer un effet de rebond ou une recrudescence des crises. Il convient de consulter un médecin et de réduire graduellement les doses avant tout arrêt du traitement.

L’administration de Crisomet au cours de la grossesse peut être liée à des risques de malformations congénitales chez le fœtus avec l’apparition des fentes labiales, des malformations cardiovasculaires, des anomalies du tube neural. C’est pourquoi, les femmes enceintes ou qui envisagent de tomber enceintes, doivent consulter un médecin avant de prendre ce médicament. Elles ne doivent pas arrêter brusquement sans consulter le médecin traitant.

Effets secondaires

Les effets indésirables les plus fréquents sont, les maux de tête, les sensations de vertige, les nausées, les vomissements, les troubles de la vision, l’ataxie, la somnolence, l’insomnie.

Crisomet peut provoquer des réactions allergiques graves au niveau de la peau. Lorsqu’elles ne sont pas traitées, ces réactions peuvent s’aggraver ou peuvent être mortelles. Ces réactions apparaissent avec des symptômes spécifiques : des éruptions cutanées ou des rougeurs au niveau de la peau, des ulcères au niveau de la bouche ou autour des yeux, une fièvre, un écoulement nasal, des ecchymoses inattendues, une enflure du visage.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.