Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Trimolep, antiépileptique thymorégulateur à base de lamotrigine

Trimolep

Indiqué pour le traitement des troubles neurologiques tels que l’épilepsie, Trimolep est également utilisé comme un stabilisateur de l’humeur. Il est notamment efficace contre le trouble bipolaire. Disponible sous forme de comprimés et administré par voie orale, il fait partie de la classe thérapeutique des anticonvulsivants.

Trimolep est un remède efficace qui est généralement bien toléré, mais son utilisation thérapeutique peut, dans de rares cas, provoquer des éruptions cutanées graves, potentiellement mortelles.

Indications

Trimolep est un médicament qui possède une efficacité thérapeutique en présence de plusieurs types d’épilepsies. Cet anticonvulsivant est recommandé pour le traitement de l’épilepsie généralisée et de l’épilepsie partielle. Il est également indiqué pour la gestion thérapeutique des crises convulsives associées au syndrome de Lennox-Gastaut. Il est utilisé seul ou en association avec d’autres médicament chez les enfants de plus de 12 ans et les adultes. Chez les enfants de 2 à 12 ans, Trimolep est administré en combinaison avec d’autres médicaments.

La cible pharmacologique de ce médicament s’étend également au traitement des troubles de l’humeur, notamment le trouble bipolaire. Ce trouble psychiatrique est caractérisé par une alternance des épisodes maniaques et dépressifs. Trimolep est administré dans le cadre du traitement préventif des épisodes dépressifs chez les patients âgés de 18 ans et plus.

Contre-indications

Trimolep est contre-indiqué chez les patients qui ont manifesté une hypersensibilité ou une allergie au principe actif ou à l’un des composants de ce médicament. En raison des risques de malformations congénitales chez les fœtus en développement, son utilisation est, également, contre-indiquée au cours de la période de la grossesse. Aussi, les femmes qui allaitent, ne doivent pas prendre ce médicament qui passe dans le lait maternel et est susceptible de nuire au nouveau-né.

L’administration de Trimolep n’est pas recommandée chez les enfants âgés de moins de 2 ans. Par ailleurs, dans le cadre du traitement du trouble bipolaire, ce médicament ne convient pas aux patients âgés de moins de 18 ans.

Précautions d’emploi

Pour éviter l’effet de rebond ou une recrudescence des convulsions, il convient d’arrêter le traitement de façon graduelle sur une période de deux semaines.

Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les sujets affectés par une insuffisance rénale et au sein de la population gériatrique, notamment, les patients âgés de plus de 65 ans. Trimolep peut interagir certains médicaments tels que le valproate, la carbamazépine, la phénytoïne, la primidone ou le phénobarbital. C’est pourquoi, le patient doit consulter son médecin avant de l’associer avec d’autres substances médicamenteuses.

Effets secondaires

Certains patients peuvent être affectés par les troubles de la vision (diplopie, flou visuel), des troubles du sommeil, la somnolence, les nausées, les vomissements, les maux de tête, la fatigue, la diarrhée, la sécheresse buccale. D’autres patients peuvent être confrontés à un syndrome d’hypersensibilité, associé à divers symptômes : la fièvre, des œdèmes du visage, une augmentation du volume des ganglions, des éruptions cutanées. Par ailleurs, certaines éruptions cutanées peuvent être graves et potentiellement mortelles, en l’occurrence, le syndrome de Stevens Johnson et la nécrolyse épidermique toxique ou syndrome de Lyell.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.