Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologieDermatosesErythrodermie
Erythrodermie
Lundi 30 juin 2014

Erythrodermie : causes, symptômes, traitement et prévention

L’érythrodermie est une grave maladie de la peau. Elle peut être causée par une réaction d'hypersensibilité de l’organisme à certains médicaments. Une variété de maladies sous-jacentes telles que le cancer et le VIH, peuvent également déclencher cette dermatose qui se caractérise par une peau recouverte d’une rougeur intense due à une inflammation. Certains médicaments comme les antihistaminiques oraux sont utilisés pour apaiser la peau enflammée. Mais l'approche du traitement, doit comprendre l'arrêt de tous les médicaments potentiellement responsables de l’infection. Rechercher et traiter toutes les maladies sous-jacentes peut aussi aider à améliorer le cas des patients affectés.

L’érythrodermie est appelée le « syndrome de l’homme rouge » lorsque aucune cause primaire n’est trouvée. Elle est également connue sous le nom de dermatite exfoliative, quand elle est associée à une desquamation de la peau en écailles.

Chez les patients souffrant de ce trouble, le nombre absolu de cellules issues des cellules souches est plus élevé que la normale. L’insuffisance de substances vitales telles que les acides nucléiques, les protéines solubles et des acides aminés au niveau de ces cellules causent l’exfoliation de l’épiderme. La maturité et la mobilité des cellules se trouvent donc affectées, ce qui conduit à la maladie.

Causes

L’érythrodermie peut résulter d’une variété de causes. Le plus souvent, elle est le prolongement d’une ou plusieurs maladies préexistantes. Elle peut être due à une réaction indésirable à un médicament. Les médicaments sont connus pour être des agents perturbateurs importants. La dermatite exfoliative peut être liée à l’introduction de nouveaux médicaments sur le marché.

Certains médicaments antiépileptiques, des médicaments antihypertenseurs, les antibiotiques, les inhibiteurs calciques et une variété d’agents topiques peuvent provoquer une dermatite exfoliative. Cependant, pour 30% des cas d’érythrodermie, aucune cause n’a pu être trouvée, c’est ce qu’on appelle l’idiopathique érythrodermie. Les maladies préexistantes qui aboutissent à une érythrodermie comprennent le psoriasis, l’eczéma, les tumeurs malignes, l’infection par le VIH.

Symptômes

Cliniquement, la première étape de l’érythrodermie est une rougeur intense de la peau, sous forme de plaques simples ou multiples à la tête, au tronc ou dans la région génitale. Ces rougeurs recouvrent ensuite la plupart de la surface de la peau avec des éruptions prurigineuses. Ces éruptions qui se produisent peuvent avoir des conséquences métaboliques sévères, en fonction de leur intensité et de leur durée. La température du patient devient anormale, suivie d’une fièvre ou de frissons. Le corps se déshydrate en raison de la perte de fluide à travers la peau, la rendant beaucoup plus vulnérable à l’infection.

Traitement et prévention

L’érythrodermie est une maladie grave. Pour la plupart des patients, une hospitalisation est nécessaire pour rétablir l’équilibre hydro-électrolytique, l’état circulatoire et la température du corps. Les causes sous-jacentes de l’érythrodermie doivent être établies si possible et traiter efficacement par les médicaments appropriés. L’arrêt de tous les « remèdes inutiles » est vivement recommandé. Par ailleurs, la prise d’antibiotiques en cas d’infection secondaire ou d’antihistaminiques pour les démangeaisons sévères est prescrite comme traitement.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.