Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologieDermatosesEscarre
Escarre
Mardi 5 mai 2015

Escarre, ulcère de décabitus ou plaies de lit

L’escarre, aussi appelée plaies de lit ou ulcère de décubitus, est un ulcère de la peau, causé par une irritation et une pression continue sur une partie du corps. Les escarres se produisent fréquemment dans les endroits où les os sont près de la peau, comme les talons, la partie inférieure du dos et les fesses. Il y a plusieurs facteurs qui peuvent augmenter les risques de développer une escarre.

Le principal facteur est une réduction de mobilité, qui oblige une personne à passer de longues périodes couchées dans un lit ou assise sur une chaise. Les symptômes d’une escarre débutent avec une coloration rougeâtre de la peau, qui s’aggrave au fil du temps en ampoule, puis en plaie ouverte. Le traitement de l’ulcère se fait généralement avec des analgésiques et les antibiotiques.

Une escarre est causé par une irritation et une pression continue sur une partie du corps. Cette pression interrompt l’alimentation en sang de la partie par le réseau capillaire. Cette situation empêche le flux sanguin en privant les tissus en oxygène et en nutriments utiles pour les cellules de la peau.

Les lésions tissulaires qui suivent peuvent se propager aux tissus sous-jacents de la peau et atteindre le muscle et les os. Très douloureuses ces ulcères peuvent affecter n’importe quelle partie du corps, mais ils sont plus fréquents sur les talons, les coudes, les hanches, les fesses, le dos, la tête et les épaules.

Causes et symptômes de l’escarre

La cause de l’escarre n’est pas clairement définie, mais elle est suspectée d’être une maladie auto-immune. Cependant, ils existent des facteurs qui prédisposent certaine personnes à être plus exposées que d’autre. Au nombre des plus exposés, on compte les personnes qui ont une mobilité limité, ceux qui souffrent de plusieurs troubles associés à une maladie primaire, le diabète par exemple. Les personnes âgées avec le vieillissement de leur peau sont également susceptibles de développer une escarre. La peau humide étant plus douce et plus fragile, elle peut augmenter les effets des fortes pressions, des frictions et des cisaillements.

Les escarres classées comme des blessures des tissus profondes peuvent être de couleur violette ou marron. La zone autour des lésions est douloureuse, détrempée, boueuse, plus chaude, ou plus froide par rapport aux tissus voisins. Les escarres sont regroupées selon une gravité, qui va du stade I au stade IV. La peau, qui rougit lorsqu’ elle est pressée est le signe que la plaie commence à se développer et à s’irriter. Ce sont les deux premiers stades. Lorsqu’ elle s’ouvre sous forme de cratère, l’ulcère de pression est devenu si profond, qu’il y a des dommages au niveau des muscles, des os, et parfois des tendons et des articulations. Cela survient aux stades III et IV.

Traitement et prévention de l’escarre

Des mesures préventives doivent être utilisées chez les patients à risque pour réduire la pression afin de préserver la microcirculation. Pour la douleur des analgésiques et les antibiotiques ferons l’affaire. Un traitement spécifique consiste à enlever la peau endommagée ce qui augmente les chances de guérison. Des antibiotiques pour ceux qui ont des infections et les pansements antibactériens spéciaux permettent de tuer les bactéries et d’aider au rétablissement des patients.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.