Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter un médecin et suivre ses conseils en priorité.

Sainte SantéPathologieDermatosesExcroissances de peau

Quelles sont les principales excroissances de peau ?

Excroissances de peau

Les excroissances de peau sont des affections bénignes qui consistent en des masses de tissus qui sortent de la peau environnante. Tout le monde est sujet à au moins un type d’excroissance de peau au cours de sa vie. Heureusement, la plupart de ces excroissances est complètement inoffensive. Certaines excroissances de peau sont à peine perceptibles. D’autres peuvent, cependant, conduire à des problèmes médicaux plus graves. Savoir les identifier est donc important.

La compréhension de tous les types d’excroissances cutanées aide à identifier les foyers suspects de cancer de la peau et à garder la peau en bonne santé. Dans les lignes qui suivent, nous nous intéresserons aux principales excroissances de peau.

Qu’est-ce qu’un acrochordon ?

En règle générale, les acrochordons (Molluscum pendulum) sont totalement inoffensifs. Cependant, en fonction de leur emplacement, les porteurs peuvent envisager de les retirer, en raison de problèmes esthétiques. Les acrochordons sont réputés pour se former sur les paupières et en petites grappes. Dans cet esprit, certaines personnes ne sont pas à l’aise avec leur apparence.

Heureusement, il existe de nombreuses options de traitement. Qu’il s’agisse d’interventions médicales ou de médicaments en vente libre, il existe de nombreuses façons de se débarrasser de ces excroissances de peau. Ils ne tomberont pas d’eux-mêmes, peu importe combien de temps ils durent. Le meilleur moyen de se débarrasser de ces excroissances en toute sécurité est de couper leur apport sanguin. Cela signifie généralement « étouffer » l’acrochordon d’une manière ou d’une autre. Pour cela, il est conseillé de consulter un spécialiste en ma matière, notamment un dermatologue.

Qu’est-ce qu’une verrue ?

Les verrues ne sont pas nocives. Elles ont généralement l’apparence de bosses surélevées. Les verrues sont le résultat d’une infection par le papillomavirus humain. Lorsque le virus entre en contact avec la peau ouverte, il peut créer une infection et des verrues peuvent survenir. C’est la raison pour laquelle la plupart des verrues ont tendance à apparaître sur les coupures et les écorchures. Les enfants sont particulièrement sensibles aux verrues, car leur système immunitaire est généralement plus faible.

Comme toute affection virale, les verrues peuvent être contagieuses. Si vous touchez une partie de votre corps qui est exposée, vous devez vous attendre à ce que les verrues se propagent. Même toucher des surfaces qui ont été en contact avec ces excroissances de peau peut provoquer la propagation. Parfois, il peut sembler impossible de les éviter. Si vous avez une verrue, c’est une bonne idée de vous débarrasser de tout ce qui a été en contact avec elle. Assurez-vous que tout ce qui entre en contact avec la verrue est propre et désinfecté.

Qu’est-ce qu’un nævus mélanocytaire ?

Un grain de beauté ou nævus mélanocytaire est une tache sombre sur la peau. Elle est composée de cellules qui se sont développées en groupe plutôt qu’individuellement. Ces cellules sont appelées mélanocytes et sont responsables de la production de mélanine, le pigment responsable de la couleur de la peau.

Les grains de beauté apparaissent sur la peau à la suite d’une exposition aux rayons ultraviolets du soleil. D’autres personnes naissent avec eux. Bien que le nombre de grains de beauté varie d’une personne à l’autre, les personnes à la peau claire en ont généralement plus. Cela est notamment dû à la quantité moins importante de mélanine dans leur peau. Le nombre moyen de nævus pour les adultes est compris entre 10 et 40. Ils peuvent même apparaître et disparaître avec des changements hormonaux tels que la grossesse ou la puberté.

La plupart des gens développent naturellement plus de grains de beauté sur leur peau avec l’âge et l’exposition au soleil. La plupart du temps, ils sont inoffensifs, mais il faut effectuer des contrôles dermatologiques de façon régulière, surtout si vous avez des antécédents familiaux de cancer de la peau.

Qu’est-ce qu’une kératose séborrhéique ?

Les kératoses séborrhéiques se manifestent généralement par une petite excroissance brune ou noire. En règle générale, on les trouve sur le visage, sur les épaules ou le dos. Elles sont parfois décrites comme étant grasses ou squameuses. Cependant, elles ne sont pas cancéreuses et ne constituent en général qu’un problème esthétique.

Parfois, les kératoses séborrhéiques se manifestent par des excroissances cutanées ressemblant à des verrues. Mais, à mesure qu’elles grandissent et se développent, la différence devient plus nette. Ce type d’excroissance peut atteindre un pouce de diamètre avec un aspect arrondi ou ovale. Un traitement n’est généralement pas nécessaire, bien que certaines personnes choisissent de les faire supprimer pour des raisons purement esthétiques.

La chose la plus importante à garder à l’esprit est de ne pas déranger ou écorcher les excroissances. Cela peut conduire à des saignements, des cicatrices ou différents types d’infections. En faisant cela, on peut transformer une affection essentiellement inoffensive en une chose beaucoup plus grave.

Les angiomes cerise

Les angiomes cerise, également appelés angiomes séniles, sont des papules ayant l’aspect d’une cerise. Il s’agit d’une tumeur bénigne, qui contient une prolifération anormale de vaisseaux sanguins. Ces excroissances de peau, également connues sous l’appellation de points rouge rubis ou angiomes capillaires, constituent le type d’angiome le plus courant. Leur nombre augmente avec l’âge et ils se produisent chez les adultes de plus de 30 ans.

Leur couleur varie du rouge vif au violet. Quand ils se développent pour la première fois, ils peuvent ne mesurer qu’un dixième de millimètre de diamètre et sont presque plats. Ils se présentent sous la forme de petits points rouges. En grandissant, ils ont tendance à prendre de l’épaisseur et à prendre la forme arrondie et bombée d’un dôme. La cause sous-jacente du développement des angiomes cerise n’est pas comprise.

Ces lésions ne nécessitent généralement pas de traitement. Si elles causent des problèmes esthétiques ou si elles sont sujettes à des saignements, elles peuvent être éliminées par électro-cautérisation. L’enlèvement peut causer des cicatrices. Plus récemment, un traitement au laser pulsé ou à la lumière intense pulsée a également été utilisé.

Qu’est qu’un milium ou acné miliaire ?

Un milium, est une excroissance de la glande sudoripare. C’est un kyste rempli de kératine qui peut apparaître juste sous l’épiderme. Les milia sont couramment associés aux nouveau-nés mais peuvent apparaître chez les personnes de tout âge. On les trouve habituellement autour du nez et des yeux, et parfois sur les organes génitaux. Ils sont parfois confondus avec des verrues ou d’autres maladies sexuellement transmissibles.

Ils mesurent généralement entre 1 et 2 millimètres. Ils se forment lorsque des flocons de kératine se retrouvent piégés sous la peau. Les milia apparaissent le plus souvent sur le visage, généralement autour des paupières et des joues, bien qu’elles puissent apparaître n’importe où. Dans la plupart des cas, les milia disparaîtront d’eux-mêmes en quelques mois.

Les dermatofibromes

Les dermatofibromes sont de petites excroissances inoffensives qui apparaissent sur la peau. Ces excroissances appelées nodules, peuvent se développer n’importe où sur le corps, mais elles sont plus courantes sur les bras, le bas des jambes et le haut du dos.

Les dermatofibromes sont observés chez l’adulte mais sont rares chez l’enfant. Ils sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes et plus fréquents chez les personnes dont le système immunitaire est compromis.

Un dermato-fibrome a généralement un petit diamètre et est ferme au toucher. Leur couleur peut varier au fil des ans. Il est très dense et beaucoup de patients disent qu’ils le sentent comme une petite pierre en dessous de la peau. La plupart des dermatofibromes sont cependant indolores.

Certaines personnes ressentent toutefois des démangeaisons ou des irritations sur le site de croissance. Les dermatofibromes portent également le nom d’histiocytomes fibreux bénins. L’âge peut être un facteur de risque, car ce type d’excroissance apparaît surtout chez l’adulte.

La plupart des dermatofibromes ne nécessitent pas de traitement, car ils ne causent généralement aucun symptôme en dehors de leur apparence. L’enlèvement peut être requis si l’excroissance est disgracieuse ou qu’elle est située dans un endroit embarrassant. Les dermatofibromes sont généralement éliminés de façon chirurgicale. L’opération peut laisser des tissus cicatriciels visibles après la guérison.

Les chéloïdes

Les chéloïdes peuvent être considérées comme des « cicatrices qui ne savent pas quand s’arrêter ». Une chéloïde est une trace cicatricielle dure qui s’élève brutalement au-dessus du reste de la peau. Elle a généralement un sommet lisse et une couleur rose ou violette. Les chéloïdes sont de forme irrégulière et ont tendance à grossir progressivement. Contrairement aux cicatrices, elles ne régressent pas avec le temps.

Les chéloïdes sont des cicatrices fibreuses, lisses, fermes et surélevées qui se forment sur des sites touchés par des plaies. Elles sont plus fréquentes chez les personnes à la peau foncée. Les personnes dont la peau est très pigmentée ont 15 fois plus de risques de développer des chéloïdes. Les personnes d’origine africaine, hispanique et asiatique sont les plus exposées. Elles sont toutefois moins fréquentes chez les enfants et les personnes âgées.

Les chéloïdes répondent mal à la plupart des approches thérapeutiques. Les injections de corticostéroïdes peuvent aider à les aplatir. D’autres approches thérapeutiques peuvent inclure la chirurgie, la radiothérapie, le laser ou des timbres de silicone pour aplatir davantage les chéloïdes.

Qu’est-ce qu’un granulome pyogène ?

Les granulomes pyogènes sont des excroissances cutanées petites, rondes et généralement de couleur rouge sang. Ils ont tendance à saigner car ils contiennent un grand nombre de vaisseaux sanguins. On les appelle également hémangiome capillaire lobulaire ou granulome télangiectatique.

Ces excroissances cutanées se développent principalement chez les enfants et les jeunes adultes, bien qu’elles puissent se développer chez les personnes de tout âge. Elles sont également assez fréquentes chez les femmes enceintes. Les changements hormonaux qui se produisent pendant la grossesse peuvent provoquer leur développement.

Un granulome pyogène commence par une lésion avec une période de croissance rapide qui dure généralement quelques semaines. Il se stabilise ensuite en un nodule rougeâtre surélevé, dont le diamètre est généralement inférieur à 2 centimètres. La lésion peut sembler lisse ou présenter une surface croustillante ou rugueuse, en particulier si elle saigne beaucoup.

Les granulomes pyogènes ne sont pas cancéreux. Certains granulomes pyogènes disparaissent sans traitement. Parfois, une biopsie est nécessaire pour exclure le cancer. Le traitement peut inclure l’ablation chirurgicale et l’électro-dessication.

Qu’est-ce qu’un kyste dermoïde ?

Un kyste dermoïde est un tératome de nature kystique qui contient un ensemble de tissus solides matures sur le plan du développement. Il se compose très souvent de peau, de follicules pileux et de glandes sudoripares. On y trouve d’autres composants comme des touffes de poils, des poches de sébum, du sang, de la graisse, des os, des ongles, des dents, des cartilages et du tissu thyroïdien.

Comme les kystes dermoïdes se développent lentement et contiennent des tissus matures, ils sont presque toujours bénins. Dans de rares, un carcinome épidermoïde peut se développer généralement chez l’adulte. Les nourrissons et les enfants présentent généralement une tumeur du sinus endodermique.

Le traitement du kyste dermoïde consiste en une ablation chirurgicale complète, de préférence en une seule pièce et sans aucun renversement du contenu du kyste. La marsupialisation, technique chirurgicale parfois utilisée pour traiter le kyste pilonidal, est inappropriée pour le kyste dermoïde en raison du risque de malignité.

Qu’est-ce qu’un lentigo ?

Un lentigo est une petite tache pigmentée avec un bord clairement défini et entourée d’une peau d’apparence normale. Il s’agit d’une hyperplasie bénigne des mélanocytes dont la propagation est linéaire. L’hyperplasie des mélanocytes est limitée à la couche cellulaire située juste au-dessus de la membrane basale de l’épiderme, où résident normalement les mélanocytes.

Cela contraste avec les nids de mélanocytes multicouches qu’on trouve les naevi mélanocytaires. En raison de cette caractéristique, l’adjectif « lentigineux » est utilisé pour décrire d’autres lésions cutanées qui prolifèrent de façon linéaire dans les cellules basales.

Les lentigines en elles-mêmes sont bénignes, mais le patient peut souhaiter retirer ou traiter certaines d’entre elles à des fins esthétiques. Dans ce cas, elles peuvent être enlevées chirurgicalement ou effacées par l’utilisation d’agents dépigmentants topiques.

Comment distinguer une excroissance de peau bénigne d’un cancer ?

La grande majorité des excroissances de peau ne sont pas dangereuses. Celles qui sont plus susceptibles de muer en un cancer sont celles qui semblent différentes des autres, ou celles qui apparaissent pour la première fois après l’âge de 25 ans. Si vous remarquez des changements dans la couleur, la taille ou la forme de l’excroissance, vous devriez voir un dermatologue. Vous devriez également les faire vérifier si elles saignent, suintent, démangent ou deviennent douloureuses.

Examinez votre peau avec un miroir ou demandez à quelqu’un de vous aider. Prêtez une attention particulière aux zones régulièrement exposées au soleil, telles que :

  • les mains,
  • les bras,
  • la poitrine,
  • le cou,
  • le visage,
  • les oreilles,
  • les jambes,
  • le dos.

Si une excroissance de peau présente l’un des signes énumérés ci-dessous, faites-la vérifier immédiatement par un dermatologue. Elle pourrait être cancéreuse. Ces signes concernent :

  • l’asymétrie : une moitié de l’excroissance ne correspond pas à l’autre moitié.
  • les limites : l’excroissance a une bordure déchiquetée, floue ou irrégulière,
  • la couleur : la couleur n’est pas la même partout ou il y a des nuances de brun, noir, bleu, blanc ou rouge.
  • le diamètre : le diamètre est plus grand que la gomme d’un crayon.
  • l’évolution : elle change de taille, de forme ou de couleur.

Le mélanome est une forme de cancer de la peau. Le thorax et le dos sont les régions les plus touchées chez les hommes, tandis que chez les femmes, il s’agit de la jambe. Le mélanome est le cancer le plus répandu chez les jeunes femmes.

Sources :

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.