Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologiePneumopathieAnthracose
samedi 30 septembre 2017

Anthracose : causes, symptômes, diagnostic, traitement, prévention

Médicalement, le terme anthracose désigne une forme de pneumoconiose qui affecte les travailleurs des mines de charbon. Cette maladie professionnelle est également appelée la maladie du poumon noir ou la pneumoconiose des travailleurs de charbon.

Généralement, l’anthracose ne provoque pas de symptômes dès les premiers stades, mais elle peut évoluer vers un emphysème pulmonaire avec bien d’autres symptômes. La prise en charge médicale est essentiellement symptomatique.

Causes

L’anthracose est causée par une inhalation chronique de la poussière de charbon. Le fait d’être exposé ou de respirer la fumée ou les particules de poussière de charbon pendant une longue période, est à l’origine de cette pathologie pulmonaire.

L’anthracose est une pathologie qui est signalée chez les personnes exerçant dans les mines de charbon. Elle survient après plusieurs années d’exposition dans un environnement dominée par la fumée ou la poussière de charbon. Elle peut affecter les mineurs qui exercent dans les mines de charbon, dans le cadre d’une exposition professionnelle, mais également les personnes qui brûlent beaucoup de bois. Aussi, tout sujet exposé à la fumée peut développer cette pathologie.

Symptômes

L’anthracose est une pathologie d’apparition progressive. Généralement, lorsque cette affection débute, il n’y a pas de symptômes. Ainsi, chez la plupart des patients, l’anthracose est asymptomatique pendant des années. Mais, lorsque la pathologie évolue, une toux chronique et un essoufflement, même au repos ou pendant l’effort, font leur apparition. Le patient peut expectorer des crachats de couleur noirâtre. Une dyspnée progressive, consécutive à la fibrose pulmonaire progressive, peut s’installer.

Cette fibrose pulmonaire peut induire une défaillance respiratoire. Une bronchite de forte intensité et un emphysème sont d’autres symptômes courants liés à cette affection. La maladie provoque, également, une douleur thoracique, une faiblesse générale. Quand elle se complique, elle peut affecter la qualité de vie, avec l’apparition d’une obstruction modérée à sévère des voies aériennes. Dans les cas les plus graves, le patient peut être victime d’une insuffisance cardiaque droite.

Diagnostic

Un patient qui n’a pas été exposé à la fumée ou à la poussière des particules de charbon ne peut pas développer une anthracose. C’est pourquoi, l’anamnèse du sujet, son histoire professionnelle et les antécédents d’exposition s’avèrent nécessaires en vue de faciliter le diagnostic. Les radiographies thoraciques sont les outils diagnostiques les plus courants. Les tests de la fonction pulmonaire permettent de déterminer à quel point les poumons sont endommagés. La tomodensitométrie du thorax permet d’évaluer l’étendue des lésions pulmonaires.

Traitement

L’anthracose est une pathologie qui ne peut pas être guérie. Il s’agit d’une maladie incurable contre laquelle il n’y a pas de traitement spécifique. La prise en charge médicale est essentiellement symptomatique et consiste à traiter les symptômes. Ainsi, des médicaments sont prescrits dans le but de soulager l’inconfort généré par les symptômes ou de diminuer les inflammations des voies respiratoires. L’oxygénothérapie est conseillée en cas d’insuffisance respiratoire. La restriction ou la cessation de l’exposition à la poussière de charbon permet de limiter la progression ou l’exacerbation de la maladie.

Prévention

L’arrêt de l’exposition aux particules de charbon constitue une mesure préventive. La concentration de la poussière de charbon dans l’air ambiant peut être limitée ou réduite par le biais d’une ventilation et d’une hygiène du lieu de travail. Aussi, pour une meilleure protection, il est essentiel de porter un masque respiratoire.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.