Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPathologiePneumopathieFibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire

Fibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire est un terme utilisé pour désigner des anomalies ou des altérations au niveau des poumons, caractérisées par une formation de tissu cicatriciel dans les poumons. Cette formation pathologique de tissu fibreux détruit progressivement la structure naturelle des poumons et laisse apparaître des lésions qui ne permettent plus aux alvéoles d’assurer les échanges gazeux d’oxygène et de gaz carbonique. Les poumons ne parviennent plus à assurer correctement la respiration, à enrichir le sang en oxygène et à évacuer le dioxyde de carbone. Progressivement, le patient est affecté par des difficultés respiratoires, un essoufflement au moindre effort et une fatigue. De nombreux facteurs, notamment, les maladies, la toxicité de certains médicaments, peuvent être à l’origine de la fibrose pulmonaire. Mais, dans bien des cas, la cause est inconnue. Le traitement permet de freiner l’évolution de la pathologie et d’améliorer la qualité de vie du patient.

Généralement, les symptômes de la fibrose pulmonaire se manifestent avec un essoufflement inhabituel au cours des activités physiques ou d’un effort physique. Par la suite, un essoufflement sans effort apparaît, même lorsque le sujet mange, parle ou se repose. Cette dyspnée devient permanente et persistante. La survenue d’une toux sèche constitue également un signe clinique de la fibrose pulmonaire.

Cette pathologie se manifeste également par une douleur diffuse au niveau de la poitrine, la perte de l’appétit et du poids, une fatigue, une perte d’endurance.
Avec l’évolution de la maladie, une cyanose apparaît avec une coloration bleutée des lèvres et du bout des doigts ainsi qu’une déformation des doigts (hippocratisme digital).
La fibrose peut s’étendre progressivement à tout le poumon et provoquer des complications avec l’apparition de l’hypertension pulmonaire, d’une insuffisance respiratoire.

Les causes

La cause de la fibrose pulmonaire peut être inconnue ; il s’agit alors d’une fibrose pulmonaire idiopathique.

La fibrose pulmonaire caractérisée par une cause identifiable est appelée la fibrose pulmonaire interstitielle.

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de cette pathologie. Il s’agit, entre autres, des pathologies telles que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérodermie, le diabète. Des infections bactériennes ou virales, la toxicité de certains médicaments (le méthotrexate, l’amiodarone, la nutrofurantoïne, etc.), la radiographie mammaire, les particules minérales (amiante, charbon) sont également évoquées pour expliquer la survenue de la fibrose pulmonaire.

Le diagnostic

Une biopsie du poumon permet de diagnostiquer une fibrose pulmonaire. Elle permet de prélever et d’examiner un petit fragment de poumon. Le diagnostic repose également sur l’imagerie pulmonaire, avec notamment la radiographie et le scanner. Le lavage broncho-alvéolaire est un autre examen qui est également préconisé en vue de diagnostiquer une fibrose pulmonaire.

Le traitement

La fibrose pulmonaire est une pathologie irréversible qui ne peut pas être guérie. Pour l’heure, il n’y a pas de traitement curatif. La prise en charge médicale permet de réduire l’aggravation de la maladie et de limiter les symptômes.

Lorsque la cause est connue, la gestion thérapeutique consiste à retirer l’agent causal (particules minérales) ou à traiter la maladie qui est à l’origine de la fibrose pulmonaire. Ainsi, des médicaments, à savoir, les immunosuppresseurs, les antioxydants, les anti-inflammatoires peuvent être administrés aux patients.

En cas d’insuffisance respiratoire, l’oxygénothérapie peut être préconisée en vue de traiter l’essoufflement et d’améliorer l’oxygénation du sang. La transplantation du poumon ou la greffe de poumon peut être également proposée à certains patients âgés de moins de 60 ans.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Messages

  • , par guildo Bossé

    Bonjour, on ma découvert la fibrose pulmonaire inédite i’l y à trois ans à Québec en 2015. en 2018 trois semaine passer je retourne à Québec et on fait tout les examens requis. à ma grande surprise et celle de mon médecin, il y a aucune trace de fibrose pulmonaire.
    S.V.P. à t’il eu guérison ? merci bien de me lire.

    guildo bossé

    • , par Eymard

      Bonjour Guildo Bossé,

      Si tous les examens n’ont révélé aucune trace de fibrose pulmonaire, alors vous ne souffrez pas de cette maladie !

      Cordialement

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.