Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPsychologieAdolescentsAdolescent qui ne parle plus
Adolescent qui ne parle plus
Vendredi 28 août 2015, par Olivier B.

Adolescent qui ne parle plus

L’adolescence est une période de mutation au cours de laquelle le jeune peut changer radicalement de comportement. Bavard avec d’excellentes compétences en communication verbale, il peut devenir subitement silencieux, il ne parle plus. Il s’enferme dans le mutisme et n’échange plus avec les parents. Ce refus de communiquer qui survint lors de la crise identitaire, est passager. Néanmoins, il est important d’établir la bonne distance avec l’adolescent en laissant ouvertes les voies de la communication afin de garder le contact avec lui et de préserver les liens familiaux.

Rester silencieux pendant plusieurs jours, semaines ou mois peut être un moyen pour l’adolescent de protester contre un fait, une situation donnée. Toutefois, ce repli ne devrait en aucun cas être un moyen de chantage acceptable.

Le mutisme de l’adolescent

Au cours de l’adolescence, le jeune prend ses distances avec ses parents et ne communique plus avec eux comme il le faisait auparavant. Celui qui se confiait facilement et leur parlait de tout, subitement, n’échange plus avec eux. Il ne partage plus ses pensées.

Lorsque les parents lui posent une question, il répond avec un seul mot ou avec des gestes quand il ne répond pas de façon agressive. Pendant plusieurs jours ou semaines, il ne dit rien, il ne parle plus de ses activités et de ses relations.

Pourquoi devient-il silencieux ?

L’adolescent silencieux apprend à se détacher du monde de l’enfance et de ses parents en amorçant un repli sur lui-même et préfère conserver les choses pour lui-même. Dès lors, il ne trouve plus rien à dire à ses parents, il les considère comme des personnes ennuyeuses puisqu’ils ne partagent plus les mêmes centres d’intérêt. Il passe moins de temps avec eux.

Il ne peut pas échanger avec eux puisqu’il cherche à se différencier d’eux et à revendiquer une indépendance. Il s’éloigne de la pression familiale pour se créer un jardin secret, un espace intérieur inviolable.

Pour préserver ce territoire d’intimité, l’adolescent refuse de répondre aux questions des parents qu’il perçoit comme étant des tentatives d’intrusion.

Comment rétablir la communication avec l’adolescent silencieux ?

Pour renouer le dialogue avec l’adolescent, les parents doivent œuvrer pour préserver un minimum de communication en évitant toutes représailles ou punitions. Pour ce faire, ils doivent respecter l’espace privé de l’adolescent et le traiter avec respect en lui témoignant amour et compréhension, avec un regard positif sur lui et des propos empreints d’affection. Les occasions de dialogue doivent être des moments pour le laisser parler, pour écouter avec patience ses préoccupations et ses sentiments.

Lorsque l’adolescent passe tout son temps dans sa chambre et boucle la porte, il manifeste les signes d’une souffrance psychique qui nécessite l’intervention d’un psychologue ou d’un psychiatre.

Auteur: Olivier B.
Olivier B. est un psychologue qui cumule plus d’une dizaine d’années d’expérience. Sur saintesante, il est auteur de plusieurs articles portant sur la psychologie des adultes, des adolescents et des enfants. Il exerce actuellement pour une organisation internationale. Voir les articles de Olivier B..

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.