Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Equetro
Lundi 4 mai 2015, par Julien

Equetro, anticonvulsivant thymorégulateur

Equetro est un anticonvulsivant et un médicament thymorégulateur, caractérisé par diverses indications thérapeutiques. Il est généralement utilisé pour la prise en charge thérapeutique des crises épileptiques, du trouble bipolaire et de la douleur neuropathique.

Equetro est le nom de marque d’un médicament commercialisé aux Etats-Unis. Cette spécialité pharmaceutique qui appartient à la classe des anticonvulsivants, est également utilisée comme un régulateur de l’humeur. Elle intervient au niveau du système nerveux central en vue de contrôler les troubles convulsifs (l’épilepsie), les troubles de l’humeur tels que le trouble bipolaire ainsi que la douleur neuropathique. Ainsi, Equetro est utilisé pour le traitement des troubles neurologiques et psychiatriques. Cette utilisation thérapeutique peut être associée à des effets non désirés avec l’apparition des nausées, des vomissements ou des étourdissements.

Indications

Equetro est bien connu pour ses propriétés normothymiques. Il est prescrit dans le cadre de la prise en charge thérapeutique des épisodes maniaques ou mixtes aigus liés au trouble bipolaire ou psychose maniaco-dépressive.

Un épisode maniaque est caractérisé par une exaltation de l’humeur et une hyperactivité. Un épisode mixte est une alternance d’accès maniaques et dépressifs majeurs au cours d’une même période (l’accès dépressif est caractérisé par une tristesse de l’humeur, un ralentissement psychique et moteur).

Equetro permet de contrôler les symptômes liés au trouble bipolaire, de réduire les variations de l’humeur. Ainsi, il constitue une aide thérapeutique qui permet de stabiliser l’état émotionnel des patients maniaco-dépressifs.

L’épilepsie et la névralgie du trijumeau constituent également d’autres indications de ce médicament.

Contre-indications

La prescription d’Equetro doit être évitée chez les patients hypersensibles au principe actif ou à l’un de composants de ce médicament qui est, également, contre-indiqué en présence d’une allergie à un composé tricyclique (amitriptyline, désipramine, imipramine, protriptyline, nortriptyline).

Des antécédents de dépression de la moelle osseuse ou de porphyrie hépatique telle que la porphyrie cutanée tardive ou la porphyrie aiguë intermittente, constituent également des contre-indications.

L’utilisation concomitante avec les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) est contre-indiquée. Il convient d’attendre 14 jours après la prise des IMAO avant d’administrer ce médicament.

Précautions d’emploi

En raison des effets secondaire associés au traitement avec Equetro, les femmes enceintes ou celles qui allaitent ne doivent pas prendre ce médicament qui peut causer des dommages au fœtus en développement ou passer dans le lait maternel et nuire au bébé. Les femmes enceintes ne doivent pas entamer ou arrêter le traitement pendant la grossesse sans l’avis du médecin traitant.

Les patients ne doivent pas exercer une activité qui exige un niveau de vigilance accrue pendant la thérapie jusqu’ils sachent comment ils réagissent après la prise du médicament.

Une surveillance médicale étroite est requise à l’égard des patients affectés par le glaucome.

Equetro ne doit pas être utilisé en combinaison avec des médicaments contenant le même principe actif, notamment, la carbamazépine.

Il est déconseillé d’arrêter brusquement le traitement, de prendre Equetro avec d’autres médicaments sans l’avis du médecin traitant ou de consommer les boissons alcoolisées pendant le traitement.

Effets indésirables

Les effets secondaires, généralement, liés à l’utilisation thérapeutique de ce médicament sont, entre autres : les étourdissements, la somnolence, les vertiges, les vomissements, les troubles de la marche et de la coordination, la constipation, les démangeaisons, la sécheresse buccale. Certains patients peuvent être confrontés à des problèmes musculaires, à une vision floue ; d’autres peuvent être affectés par des éruptions cutanées, une perte de l’appétit, une asthénie, une diarrhée.

Auteur: Julien

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.