Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles nerveuxAngoisse et homéopathie
Angoisse et homéopathie
Jeudi 13 octobre 2016

Traiter l’angoisse par homéopathie

L’angoisse est un malaise plus ou moins intense qui apparaît sans prévenir et disparaît rapidement. Ponctuelle et déstabilisante, elle est faite d’un sentiment de perte de contrôle qui provoque une peur intense, une sensation de mal-être plus ou plus intense, des sensations physiques désagréables. C’est donc, une forme d’inquiétude profonde liée à une menace imminente, mais vague ou à une situation d’attente ou de doute. Cette expérience psychologique survient, généralement, sous forme de crise. Elle peut avoir un impact sur la santé psychique ou physique.

Manifestations

Les symptômes physiques qui accompagnent l’angoisse sont des palpitations musculaires et cardiaques avec une accélération du rythme cardiaque, une oppression respiratoire, des sensations d’étouffement ou de souffle coupé, des douleurs thoraciques, des sensations de vertiges. Des troubles du sommeil, une sensation de boule dans la gorge et l’estomac, une impression d’évanouissement, des nausées, des vomissements, des diarrhées, des sueurs, des frissons, des bouffées de chaleur, sont également d’autres symptômes physiques liés à l’angoisse.

Les symptômes psychiques sont caractérisés par une impression de mort imminente, des pensées néfastes, un sentiment de peur intense et inexplicable. Le sujet peut avoir le sentiment qu’il va devenir fou. Il peut être confronté à d’autres types de peurs, notamment, la peur de s’évanouir ou de s’étouffer, la peur d’avoir un malaise cardiaque.

Causes

L’angoisse peut survenir brutalement, sans raison apparente, en l’absence de tout élément déclencheur. Mais, très souvent, elle peut avoir pour origine, un évènement grave ou traumatisant (décès, divorce, menace, licenciement). Elle peut être liée à une dépression, à une culpabilité exacerbée, à une phobie d’un objet ou d’une situation.

Une anomalie dans la transmission de la sérotonine et des catécholamines, l’hyperthyroïdie et l’hypoglycémie, peuvent également favoriser le déclenchement d’une crise d’angoisse. La prise de certains médicaments et la consommation de certaines substances toxiques ou des drogues (cannabis, cocaïne, amphétamines, hallucinogènes), sont également incriminées.

Quand consulter un médecin ?

Quand l’état du patient ne s’améliore pas, malgré les traitements, il faut absolument consulter un médecin. Cette consultation médicale ou psychiatrique s’impose lorsque l’angoisse se répète. En présence des complications marquées par l’apparition d’une dépendance à l’alcool, la toxicomanie, des pathologies cardiaques, des troubles digestifs ou une dépression, le patient doit solliciter une aide médicale ou psychologique.

Traitements homéopathiques de l’angoisse

Quand le sujet est confronté à une angoisse caractérisée par la peur de la mort, des palpitations cardiaques, il peut avoir recours à une dose de d’Aconitum nappellus 15 CH au moment de la crise. Cette dose est à répéter en cas de besoin.

Gelsemium sempervirens 9 CH est traditionnellement conseillé pour lutter contre l’angoisse, à raison de 5 granules, trois fois par jour. Ce remède est bien utile lorsque cet état de mal-être psychologique est dominé par des tremblements, une insomnie.

Ignatia amara 7CH peut être également prescrit, à hauteur de 3 granules deux fois par jour. . Ce médicament est recommande lorsqu’il y a une sensation de boule dans la gorge, une oppression respiratoire.

Quand les sueurs froides, les sensations d’évanouissement, une oppression respiratoire et les tremblements dominent le tableau clinique, le remède approprié est Arsenicum Album. La posologie consiste à absorber trois granules issus de la dilution 9 CH lorsqu’une crise d’angoisse survient, puis il conviendra de répéter cette prise en cas de besoin.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.