Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles nerveuxSyndrome méningé et homéopathie
Syndrome méningé et homéopathie
Mardi 19 décembre 2017

Traiter le syndrome méningé par homéopathie

Un syndrome méningé est un ensemble de signes et de symptômes liés à une irritation des méninges, ces trois membranes (la dure-mère, l’arachnoïde et la pie-mère) qui enveloppent le système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière). Signe manifeste d’une souffrance au niveau des méninges, il survient lors d’une inflammation de celles-ci et d’une irruption massive de sang à l’intérieur des méninges.

Symptômes

Les principaux symptômes du syndrome méningé sont dominés par les céphalées ou les maux de tête. Permanentes, ces céphalées sont diffuses et violentes. Elles sont parfois pulsatiles, généralisées ou localisées et susceptibles d’irradier vers le cou et le rachis, tout en générant des douleurs au niveau de la colonne vertébrale. Ces céphalées sont associées à une photophobie (crainte de la lumière), à une intolérance aux bruits et à une réception auditive intensifiée. Les vomissements constituent d’autres signes fonctionnels.

Ces vomissements en jet, sont inconstants.
Le syndrome méningé se manifeste, également, par une raideur dans la nuque, marquée par une contracture douloureuse des muscles cervicaux. Le soulèvement des membres inférieurs étendus est impossible et provoque la flexion des genoux.

Par ailleurs, la flexion passive de la nuque génère une flexion des jambes sur les cuisses. D’autres signes peuvent également prévaloir, ce sont, entre autres, la constipation, les troubles de la conscience, les crises convulsives, un ralentissement du rythme cardiaque (bradycardie).

Causes

Les causes sont essentiellement infectieuses. Ainsi, elles peuvent être virales ou bactériennes. Le syndrome méningé peut, ainsi, surgir à la suite d’une infection d’origine virale ou bactérienne. La rupture d’un vaisseau sanguin, consécutive à un traumatisme crânien peut également provoquer un syndrome méningé. Il peut, ainsi, résulter d’une hémorragie méningée par rupture d’anévrisme artériel, avec notamment la présence de sang dans l’espace arachnoïdien. Une irritation pathologique des enveloppes méningées du système nerveux central, peut être à l’origine d’un syndrome méningé.

Quel traitement homéopathique pour soulager le syndrome méningé ?

Apis mellifica est un remède de choix en présence d’un syndrome méningé caractérisé par une céphalée violente. Il est administré en dilution moyenne (9 CH), à hauteur de 5 granules toutes les heures. Ces prises doivent être espacées dès que l’intensité des symptômes, diminue.

Lorsque des troubles de la conscience prédominent, avec notamment, un coma, une photophobie, Helleborus niger est le remède approprié. La dilution 5 CH est recommandée à hauteur de 5 granules toutes les heures.

Chez les sujets affectés par une contracture douloureuse au niveau de la nuque, Lachnantes est un remède qui déploie des effets thérapeutiques. Pour ce faire, le sujet peut avoir recours à 4 granules issus de la dilution 4 CH.

ussi, Bryonia alba peut être prescrit en présence de diverses pathologies, en l’occurrence, le syndrome méningé à l’origine de céphalées violentes. La posologie consiste à prendre 5 granules issus de la dilution 9 CH chaque quart d’heure.

Quand consulter un médecin ?

Le syndrome méningé requiert une prise en charge médicale immédiate, notamment en présence des signes de gravité tels que des troubles végétatifs (la bradycardie, l’hypertension artérielle, l’hypothermie), des troubles respiratoires (les pauses respiratoires), le coma. Avant la survenue des complications très graves, un syndrome méningé consécutif à une hémorragie méningée requiert urgemment un traitement thérapeutique. Ce traitement d’urgence doit ajuster lorsqu’une septicémie est manifeste.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.