Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéAnatomieAbdomen ou ventreAnatomie du cæcum
Anatomie du cæcum
Vendredi 15 mai 2015

Cæcum, anatomo-pathologie

Au niveau du côlon, le cæcum est une poche dont la base est en élargie en cul-de-sac. Il est distant du ligament inguinal de 2,5 cm et est précisément localisé dans le quadrant inférieur droit, au sein de la fosse iliaque, sous sa jonction avec l’ileum terminal. Il est possible de palper le cæcum à travers la paroi antéro-latérale de l’abdomen si l’organe est distendu par des matières ou du gaz. L’entrée du bol alimentaire au niveau du cæcum est régulée par la valvule iléo-cæcale qui convoie les aliments en cours de digestion vers le colon ascendant.

Long d’environ 8 cm, le cæcum se situe à la terminaison de l’intestin grêle au niveau de laquelle se trouve une valvule antireflux dénommée valvule de Bauhin. Il est revêtu du péritoine et peut être soulevé. Le cæcum est fixé à la paroi abdominale latérale par un ou plusieurs plis caecaux du péritoine. L’organe est pénétré de façon oblique par l’ileum terminal.

Deux replis (supérieur et inférieur) sont à la base de la formation de la valvule de Bauhin. Leur union latérale permet de former les freins de cette valvule qui se tendent et ferment la valvule quand le cæcum est distendu ou lorsqu’il se contracte. Cela évite le contenu caecal de refluer dans l’ileum.

Irrigation et innervation

C’est l’artère iléo-colique qui irrigue le cæcum. On remarque que les vaisseaux lymphatiques de l’organe et ceux de l’appendice rejoignent des nœuds lymphatiques positionnés dans le mésoappendice pour ensuite s’orienter vers les nœuds lymphatiques iléo-coliques répartis le long d’une artère du même nom.

Des fibres sympathiques et parasympathiques provenant du plexus mésentérique supérieur assurent l’innervation du cæcum et de l’appendice.

Pathologies

Parmi les pathologies issues du cæcum, on peut citer le volvulus qui apparait à n’importe quel âge mais dont la fréquence est remarquée après 60 ans. La maladie se manifeste par des douleurs abdominales parfois intenses et un abdomen sérieusement gonflé (météorisme) à gauche.

Il existe aussi la colite neutropénique ou typhlite qui est en réalité une maladie du côlon mais dont la description initiale était relative au cæcum. Cette pathologie est due à une infection qui provoque une lésion de la paroi de l’intestin, infection provoquée par un germe dénommé Clostridium septicum.

Chirurgie

Pour prévenir une rupture de l’appendice enflammée, mieux connue sous l’appellation d’appendicite, on réalise une appendicectomie. Il s’agit d’un acte chirurgical qui consiste à enlever l’appendice vermiculaire, le diverticule de la portion terminale du cæcum. L’opération peut se faire par voie ouverte. Dans ce cas, le chirurgien fait une petite incision oblique ou transversale au niveau de la fosse iliaque droite. Cette incision peut parfois être agrandie si l’appendice est situé derrière le cæcum, en bas du foie ou à l’intérieur du bassin, un positionnement qui rend difficile son extraction.


Messages

  • 7 avril 2016, 21:26, par Thierry.

    Bonjour.
    Depuis plusieurs mois une douleur persistante au niveau du caecum me fait souffrir, elle irradie dans les reins et le haut de ma cuisse droite elle est cause de ballonements.
    J’en ai parlé à mon médecin qui ne m’a rien donné pour me soulager, mais le temps passe et la douleur persiste.
    Je désirerai savoir si un régime est envisageable ou s’il existe un remède pour soulager ces douleurs.
    Je suis âgé de 56 ans, non fumeur, pratiquant une activité sportive (environ 8h hebdomadaires), à noter que ces douleurs sont apparues suite à une infection des intestins ayant provoqué des selles sanglantes.
    Ne sachant qui consulter je désirerai avoir quelques informations sur les possibles soulagements à ces douleurs.
    Cordialement.
    Thierry.

  • 10 avril 2016, 07:36, par Eymard

    @Thierry,
    Bonjour, si votre médecin ne vous répond pas, consultez un autre. Soulagez les douleurs, c’est bien, traiter la cause le plus tôt possible est salutaire. Dans votre cas, un gastro-entérologue (ou même un médecin homéopathe) peut vous aider. La douleur et les ballonnements (résultant de la flatulence) sont probablement dus à l’absence de fibres dans votre alimentation. Vérifiez et le cas échéant, incluez simplement des fibres dans vos repas.
    Merci

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.