Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéAnatomieAbdomen ou ventreIntestin grêle humain
Intestin grêle humain
Samedi 21 juin 2014, par Julien

L’intestin grêle

L'intestin grêle est un organe de l'appareil digestif humain qui est situé entre l'estomac et le côlon (gros intestin). Il participe à la digestion, à l'absorption des nutriments et à l’évacuation des déchets vers le gros intestin.

L’intestin grêle est un tube digestif étroit qui présente plusieurs replis. Long de quatre à sept mètres, il commence par l’estomac et s’achève à l’entrée du gros intestin.

Description et anatomie

Il est constitué de plusieurs segments. Le premier et le plus petit est le duodénum ; il fait environ25 cm. Avec 2,5 m de long, le jéjunum est le second segment, il est suivi de l’iléon ou ileum mesurant 3,5 m qui relie l’intestin grêle au côlon par la valvule iléo-cæcale.

L’intestin grêle est constitué de trois couches superposées : la séreuse péritonéale, la musculeuse et la muqueuse (en surface) qui comporte des millions de villosités couvertes par des microvillosités. Les villosités permettent d’accroitre la surface de l’intestin grêle à une surface d’environ 250 mètres carrés.

Diverses fonctions

L’intestin grêle joue un double rôle. Il poursuit, grâce aux d’enzymes digestives qu’il secrète, la digestion, des protéines en acides aminés et des lipides en acides gras. Ensuite, par sa muqueuse tapissée de plis, il favorise l’absorption ou le passage dans le sang des nutriments issus de la digestion. Ainsi, le glucose, les acides aminés, les acides gras à courte chaîne et le glycérol passent de la paroi intestinale aux vaisseaux sanguins.

En ce qui concerne les acides gras à longue chaîne et les triglycérides, ils passent dans les vaisseaux lymphatiques. Les autres éléments comme l’eau, les sels minéraux et les vitamines peuvent passer dans les deux types de vaisseaux. L’intestin grêle assure ainsi la fourniture d’énergie aux différents organes de l’organisme.

Pathologies liées à l’intestin grêle

L’intestin grêle peut être affecté par diverses pathologies, dont l’occlusion intestinale, l’ulcère gastroduodénal, la maladie caelique (destruction de la paroi intestinale), la gastro-entérite ou le syndrome du grêle court. Il peut être aussi l’objet de maladies inflammatoires chroniques intestinales comme la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. La maladie de Crohn se caractérise par des lésions souvent profondes et pouvant conduire à des perforations de la paroi de l’intestin. De même, des cancers tels que l’adénocarcinome ou le lymphome peuvent se développer au niveau de l’intestin grêle.

Prise charge des maladies de l’intestin grêle

Le gastro-entérologue est le spécialiste en charge des pathologies liées à l’appareil digestif. Plusieurs techniques sont employées pour le diagnostic : la capsule vidéo-endoscopique, la radiographie, la fibroscopie et l’entéroscanner. Ces techniques permettent la visualisation de l’intérieur de l’intestin grêle, pour déceler la maladie dont souffre le patient.

Une fois le diagnostic établi, le gastro-entérologue a le choix entre plusieurs traitements en fonction du mal décelé. Il peut prescrire un traitement médicamenteux, recourir à la biothérapie ou à la chirurgie. La biothérapie est l’emploi de produits issus d’organismes vivants pour traiter des maladies. La chirurgie est nécessaire en cas de fistule (perforation intestinale) et de tumeur (bénigne ou cancéreuse) de l’intestin grêle.

Auteur: Julien
Rédacteur chez saintesante.com depuis 2014. Julien s’est engagé à la diffusion de l’information sanitaire car pour lui, il s’agit d’une voie royale pour sauver des vies. Voir les articles de Julien.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.