Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Le jéjunum, la partie centrale de l’intestin grêle

Jéjunum

Le jéjunum est l’une des parties de l’intestin grêle, précisément sa partie centrale. Il constitue donc avec le duodénum et l’iléon, l’ensemble de l’intestin grêle. Le jéjunum se trouve en aval du duodénum et en amont de l’iléon. Cette partie commence après l’angle de Treitz, également dénommé angle duodéno-jéjunal, un élément qui la joint au duodénum. Le jéjunum bénéficie d’une vascularisation importante, ce qui lui donne une coloration rouge, plus prononcée que celle de l’iléon.

Le jéjunum mesure entre 2 m et 8 m de long et a un diamètre allant de 2 à 4 cm. Il est vascularisé par l’artère mésentérique supérieure tandis que ses muscles lisses sont sous le contrôle du système nerveux autonome. Le jéjunum joue un rôle important dans l’absorption des nutriments.

Structure

Lorsqu’on passe au peigne fin la paroi interne du jéjunum, on voit que cette paroi est constituée d’une muqueuse aux nombreux replis en forme de boucle dénommés anses intestinales. Cette disposition lui permet de mieux absorber les glucides, les lipides et les protides.

La paroi du jéjunum est formée de 3 couches concentriques, à savoir la muqueuse (couche directement en contact avec les aliments), la musculeuse et la séreuse. Concernant la musculeuse, elle est formée de fibres internes circulaires et de fibres extérieures longitudinales.

Le jéjunum a un pH généralement compris entre 7 et 8, c’est-à-dire neutre ou légèrement alcalin. Dans l’abdomen, on remarque qu’il confère une grande mobilité à l’intestin du fait de sa suspension, avec l’iléon, par le mésentère qui fait partie des membranes du péritoine. La jonction jéjuno-iléon est entourée par le cadre colique.

Fonction

A l’instar des autres parties de l’intestin, le jéjunum permet d’assimiler les aliments ingérés et d’assurer la distribution de l’énergie dans l’organisme. Mais il faut indiquer qu’il est particulièrement impliqué dans le processus de digestion des aliments et des vitamines avec une grande capacité d’absorption. Pour cette action, il transporte les aliments vers l’iléon à partir des ondes péristaltiques issues des muscles de sa paroi. Sa capacité à absorber les nutriments est à mettre au compte de sa muqueuse munie de villosités et de microvillosités qui donnent du volume à la surface entière de la paroi.

Il faut noter que le jéjunum est surtout essentiel dans l’absorption de l’eau et des électrolytes comme le potassium et le sodium. On lui reconnait en outre des fonctions sécrétoires qui sont en cause dans la production du mucus et des immunoglobulines.

Pathologies les plus connues

Certaines maladies affectent le jéjunum dont l’une des plus courantes est la jéjunite. Il s’agit d’une inflammation aigüe ou chronique de cette portion de l’intestin grêle. Les causes de cette affection sont nombreuses. Elles peuvent être d’origine infectieuse c’est-à-dire provoquée par un virus. La jéjunite est également due à la maladie de Crohn ou à un lymphome. Lorsque cette pathologie se déclenche, le sujet atteint ressent des douleurs abdominales accompagnées d’une diarrhée.

La maladie cœliaque est également une affection due à une destruction du jéjunum. Mais il faut préciser que c’est toute la paroi de l’intestin grêle qui est détruite lorsque survient cette pathologie auto-immune. La maladie cœliaque se définit comme une intolérance permanente au gluten contenu dans certaines céréales comme le blé.

Chirurgie du jéjunum

Il arrive que l’alimentation à partir des voies naturelles et la nutrition par sonde dans l’estomac ne soient pas possibles pour diverses raisons. Face à une telle situation, on a recours à une jéjunostomie, une intervention chirurgicale dont le but est de créer une petite ouverture au niveau de la paroi du jéjunum et y faire une suture pour la rattacher à une ouverture cutanée. Cela permet de faire une nutrition entérale ultérieure en utilisant des produits nutritifs artificiels injectés dans l’intestin via une sonde placée dans l’ouverture. Cette opération est temporaire mais peut être définitive dans certains cas comme un cancer.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Messages

  • , par Fatma

    Bonsoir je viens de découvrir que j’ai une jejunite ulcéré avec traitement de pentasa et mikicort et diffu k quelqu’un peut m’en dire plus sur cette maladie merci d’avance

  • , par JOEL

    Bonsoir,

    Moi, je ressens des douleurs 15 à 30 minutes après avoir mangé le midi, et le soir pareil, souvent,je me réveille la nuit et difficile de retrouver le sommeil ,j’ai aussi de temps en temps des saignements ,quels symptômes ressentiez-vous avant la découverte de votre jejunite ulcèrèe, votre traitement soulage t-il vos douleurs ?
    Cordialement
    Bonne soirée
    Joël

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.