Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéAnatomieTête et couCerveau humain
Cerveau humain
Lundi 4 mai 2015

Cerveau humain : structure, fonctionnement et défaillances

Le cerveau est la source des émotions, des réflexions, et de l’identité de l’individu. Il permet de percevoir et de découvrir le monde environnant. C'est le "quartier général" du système nerveux central.

Le cerveau contrôle toutes les pensées, et la plupart des mouvements du corps humain. Sa complexe structure a pu livrer quelques secrets qui permettent de faire face à différentes maladies à travers divers modes thérapeutiques.

Structure du cerveau humain

Baignant dans le liquide céphalo-rachidien, le cerveau de l’être humain contient une centaine de milliards de neurones, des cellules nerveuses spécialisées dans la transmission et le traitement de l’information. On y trouve aussi des astrocytes et des cellules gliales.

Le cerveau comprend un double hémisphère dont les deux compartiments sont reliés par une substance blanche (le corps calleux) qui est formée par des fibres nerveuses à gaine de myéline. Très développées, les deux hémisphères comprennent des lobes.

Dans le cerveau, on distingue plusieurs parties qui peuvent être analysées suivant leur origine embryonnaire :

Le télencéphale, dans la zone supérieure, comprend le striatum et le cortex cérébral. Le diencéphale, lui, comprend l’hypothalamus et le thalamus. Ensuite viennent le mésencéphale, le cervelet, le pont de Varole.

A la base du cerveau, le bulbe rachidien (communiquant avec la moëlle épinière) est en charge du contrôle de la régulation de muscles artériels lisses, de la cadence du rythme cardiaque et de la respiration.

Couche externe du cerveau, le cortex cérébral comporte cinq subdivisions :

› la zone frontale, utile au raisonnement, à la mémoire et aux déplacements

› la zone pariétale qui permet le toucher,

› la zone temporale qui sert à l’odorat et à l’ouïe,

› la zone occipitale, utile à la vue

› et la zone limbique.

Les méninges sont des enveloppes protectrices situées entre le cortex et l’os du crâne.

Fonction du cerveau

Les fonctions supérieures telles que les sens, les fonctions végétatives, la mémoire et la réflexion, prennent leur source dans le cerveau. Recevant les informations véhiculées par les cellules nerveuses, le cerveau procède à leur analyse avant d’émettre des signaux (les réponses) vers différentes régions du corps.

En plus d’être responsable de la respiration et du rythme cardiaque, le cerveau est au cœur d’autres fonctions vitales (conscience, mémoire, comportement) et joue un rôle prépondérant dans la locomotion. Selon des recherches cartographiques menées sur le cerveau, certaines fonctions peu complexe (comme la parole) ont une source spécifique.

Maladies du cerveau

L’épilepsie est une maladie en rapport avec une excitation involontaire et aléatoire de l’activité cérébrale. La maladie de parkinson est, quant à elle, liée à une dégénérescence d’une partie du cerveau nommée « locus niger ». Cette dégénérescence a pour effet de priver les noyaux gris centraux de dopamine. La sclérose en plaques est une maladie des gaines de myéline, qui entourent et protègent les fibres nerveuses.

Les accidents vasculaires cérébraux sont, de leur côté, liés soit à une interruption de l’apport de sang au cerveau (accident vasculaire cérébral ischémique), soit à une hémorragie (accident vasculaire cérébral hémorragique). Enfin la démence peut être d’origine vasculaire ou apparaître à la suite d’accidents vasculaires peu importants, mais répétés. Elle peut aussi être liée à une dégénérescence de certaines structures du cerveau (cas le plus fréquent). La grande majorité des affections du cerveau est prise en charge par des psychiatres.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.