Être en bonne santé, c’est une grâce !

Yeux
Lundi 4 mai 2015

L’oeil humain et ses détails anatomiques

L'œil ou globe oculaire est l'organe de la vision. Il permet à un être vivant de distinguer les formes et les couleurs. L'œil fonctionne comme un appareil photographique car il reçoit et transforme la lumière en influx nerveux et la transmet au cerveau pour l’analyse et la visualisation.

Chez l’homme, l’organe de la vue se compose des tuniques et du corps vitré. Les troubles et pathologies qui peuvent affecter l’œil humain sont diagnostiqués et pris en charge par un ophtalmologue.

Structure de l’œil

L’œil est une structure creuse de forme globalement sphérique, qui mesure environ 2,5 cm de diamètre et pèse environ 8 grammes. Le globe oculaire est composé de 3 enveloppes (tuniques) qui entourent une substance gélatineuse appelée le corps vitré.

La tunique externe se compose de 3 éléments dont la sclérotique, la conjonctive et la cornée. La sclérotique assure la protection de l’œil contre les dégâts mécaniques. Elle comporte un orifice pour la cornée. La conjonctive est une muqueuse transparente, qui produit un mucus lubrifiant. La cornée est une membrane transparente de forme circulaire, qui favorise le passage des rayons lumineux.

La tunique moyenne renferme la choroïde, l’iris, la pupille, le corps ciliaire et le cristallin. La choroïde est une membrane, qui assure la nutrition de la rétine. Sa coloration brun-foncé permet aux rayons lumineux de pénétrer uniquement par la pupille. L’iris est la partie colorée visible du globe oculaire. La pupille est un orifice situé au centre l’iris et qui laisse passer la lumière. Le corps ciliaire contient des muscles, qui modifient la courbure du cristallin afin d’améliorer la netteté de la vision. Le cristallin est, quant à lui, un petit disque transparent qui permet de fixer l’image sur la rétine.

La tunique interne renferme les éléments suivants : la rétine (partie sensible de l’œil), la macula (de coloration jaunâtre), la papille (zone de convergence des fibres, qui forment le nerf optique), la fovéa (zone de la rétine sensible aux couleurs) et le nerf optique, qui conduit l’information visuelle au cerveau.

Le corps vitré est principalement constitué d’eau et sert à maintenir la forme de l’œil. Les annexes de l’œil sont l’’orbite, les muscles oculomoteurs, la paupière et la glande lacrymale.

Les troubles de la vue et les pathologies de l’œil

Il faut distinguer les troubles de la vue des pathologies de l’œil.
Les troubles de la vue ou défauts visuels concernent les imperfections géométriques ou les défauts de puissance de l’œil. La myopie, la presbytie et l’hypermétropie correspondent à une baisse de l’acuité visuelle respectivement de loin, de près et à toute distance. Lorsque la vision est imprécise de près comme de loin du fait de la courbure de la cornée, on parle d’astigmatisme.

Au nombre des pathologies oculaires, on peut citer le zona ophtalmique, la dégénérescence maculaire liée à l’âge et les kératites, en plus des affections les plus connues comme le glaucome, la cataracte et la conjonctivite.

Le spécialiste des maladies oculaires

L’ophtalmologue ou ophtalmologiste est le médecin spécialisé dans la prise en charges des troubles et maladies oculaires. Son rôle consiste à dépister ces affections et à déterminer le traitement adéquat. L’ophtalmologue peut prescrire des verres correcteurs et des lentilles de contact pour la correction des troubles de la vision. Il peut également pratiquer une chirurgie en cas de cataracte.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.