Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéAnatomieTête et couGlandes parathyroïdes
Glandes parathyroïdes
Mardi 5 mai 2015

Les glandes parathyroïdes : morphologie, tissu glandulaire, innervation et vascularisation

Les glandes parathyroïdes sont des glandes endocrines situées dans la région cervicale, à proximité de la glande thyroïde. Difficilement visibles, ces petites glandes sont généralement au nombre de quatre (4). Elles élaborent la parathormone, une hormone qui régule très finement le taux de phosphore et de calcium sanguin dans l’organisme. Elles produisent un grand nombre de parathormones lorsque le taux de calcium est bas et une quantité infime lorsque le taux de calcémie sanguin est élevé. Au niveau des reins, elles réduisent la réabsorption du phosphore.

Les glandes parathyroïdes jouent un important dans le corps, notamment dans le fonctionnement de plusieurs organes (rein, os, duodénum). Elle présente des caractéristiques morphologiques et une structure interne constituée d’un tissu glandulaire bien spécifique. Les glandes parathyroïdes sont également innervées et vascularisées.

Description des glandes parathyroïdes

Les glandes parathyroïdes sont habituellement quatre petites glandes qui ressemblent à une petite lentille. Ce nombre est très variable, il peut, de façon exceptionnelle, atteindre 8. Elles sont disposées par paire. Il y a généralement deux glandes parathyroïdes supérieures et deux glandes parathyroïdes inférieures. Les deux premières sont disposées derrière le pôle supérieur du lobe latéral du corps thyroïde. Les deux dernières, les glandes parathyroïdes inférieures, sont situées derrière le pôle inférieur du lobe latéral.

Elles sont de petites tailles, avec une longueur de 4 à 6 mm, une largeur de 2 à 3 mm et 1 à 2 mm d’épaisseur A l’état normal, le poids de chaque glande oscille entre 25 et 40 mg.

Caractérisées par une forme variable, elles peuvent ovales ou oblongues, avec une coloration brunâtre.

Le tissu glandulaire des glandes parathyroïdes

Entourées d’une fine capsule fibreuse, les glandes parathyroïdes renferment trois types de cellules :

  • Les cellules principales

Caractérisées par une forme sphérique et un noyau arrondi, vésiculaire, elles sont les plus nombreuses avec un cytoplasme pâle et clair. Disposées en groupe, les cellules principales secrètent la parathormone. Peu colorées, avec un diamètre d’environ 8 à 10 micromètres (μm), elles ont une petite taille.

On distingue deux types de cellules principales : les cellules claires et les oncocytaires. Les cellulaires claires sont très chargées en glycogène ; les oncocytaires correspondent à des cellules principales dégénérées.

  • Les cellules oxyphiles

Le tissu glandulaire est constitué de cellules oxyphiles, qui, comparées aux cellules principales, sont plus grandes et moins nombreuses. Avec un diamètre qui excède 10 μm, elles sont disposées individuellement, en amas ou en cordon. Elles disposent d’un cytoplasme granulaire, d’un petit noyau sphérique et fortement coloré.

  • Les adipocytes

Les adipocytes apparaissent dans le tissu glandulaire au cours de l’âge pubertaire et se développent jusqu’à l’âge de 40 ans. C’est un tissu de soutien pour les cellules principales et les oxyphiles.

L’innervation et la vascularisation des glandes parathyroïdes

Les glandes parathyroïdes bénéficient d’une innervation qui provient du nerf sympathique cervical et du nerf récurent du Xème nerf crânien.

Les glandes parathyroïdes supérieures sont vascularisées par les artères thyroïdiennes supérieures. La vascularisation des glandes parathyroïdes inférieures est assurée par les artères thyroïdiennes inférieures.

Trois paires de veines assurent le drainage veineux des glandes parathyroïdes. Il s’agit des veines thyroïdiennes supérieures qui se jettent dans le tronc thyro-lingo-facial ; des veines thyroïdiennes moyennes et des veines thyroïdiennes inférieures qui se jettent dans la veine jugulaire interne.

Sources :

JC Lifante, JL Peix, Anatomie des glandes thyroïdes et parathyroïdes,
http://lyon-sud.univ-lyon1.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw ?
ID_FICHIER=1320397713799

Dr. Chantal KOHLER, Les glandes endocrines,
http://umvf.univ-nantes.fr/histologie-et-embryologie-medicales/enseignement/histologie9/
site/html/cours.pdf


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.