Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéDossiersOs et articulationsAnatomie et pathologie de l’épauleCapsulite rétractile de l’épaule
Capsulite rétractile de l'épaule

Traiter la capsulite rétractile de l’épaule

La capsulite rétractile ou épaule gelée est une affection de l’épaule se traduisant par une raideur ainsi que des douleurs articulaires. Elle peut être idiopathique ou survenir à la suite d’un traumatisme.

La capsule gléno-humérale est un ensemble de ligaments stabilisant l’articulation formée par la réunion de l’humérus et la glène (extrémité de l’omoplate). On parle de capsulite lorsqu’il y a un raccourcissement et un épaississement de la capsule qui rend impossibles les mouvements articulaires.

Les causes d’une capsulite rétractile

Cette pathologie peut être idiopathique (aucune cause retrouvée). Elle peut apparaître à la suite d’une lésion des tendons des muscles de la coiffe. Les interventions chirurgicales de l’épaule peuvent provoquer cette maladie. Les personnes souffrant de douleurs chroniques et les diabétiques sont plus exposées à la survenue de cette affection. Les femmes sont plus atteintes par cette pathologie surtout celles présentant des troubles thyroïdiens.

Symptômes et évolution d’une capsulite rétractile

Cette pathologie évolue en trois grandes phases. Lors de la première ou phase chaude, la douleur est importante et la raideur s’installe progressivement. Les douleurs s’intensifient la nuit. Pour la seconde phase (épaule gelée), la raideur articulaire est importante avec une atténuation des douleurs. L’articulaire récupère sa mobilité au cours de la troisième phase (phase froide).

Chaque phase dure en moyenne entre trois et six mois. Cette affection évolue généralement vers la guérison spontanée avec disparition de la douleur et récupération complète ou quasi complète de la mobilité de l’épaule.

Traitement de la capsulite rétractile

Un traitement médicamenteux à base d’antalgique peut aider à soulager la douleur. Il est possible d’avoir recours à des injections de cortisone dans l’articulation. Il est aussi possible d’utiliser l’arthrodistension ou dilatation capsulaire. Cette technique consiste à injecter un mélange composé d’une solution glacée et de la cortisone dans l’articulation.

Des séances de rééducation sont nécessaires pour permettre à l’épaule de retrouver sa mobilité. Les méthodes utilisées doivent être douces, car certaines trop intenses peuvent augmenter les douleurs. Il faut opter pour la balnéothérapie, la physiothérapie et des séances de massage.

Une autre méthode consiste à mobiliser l’articulation sous anesthésie. Les diabétiques doivent maintenir un taux de glycémie acceptable. Il est aussi possible de pratiquer une arthrolyse arthroscopique. Cette intervention mini invasive consiste à sectionner certaines parties de la capsule afin de libérer l’articulation.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.