Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéDossiersOs et articulationsAnatomie et pathologie de l’épauleLuxation et instabilité de l’épaule

Traiter la luxation et l’instabilité de l’épaule

Luxation et instabilité de l'épaule

La luxation de l’épaule se traduit par la sortie de la tête de l’humérus de sa cavité située dans l’omoplate. Elle survient généralement à la suite d’une chute sur la main le bras tendu et doit être traitée en urgence. On parle d’instabilité lorsque la luxation se produit à répétition.

La luxation de l’épaule est très fréquente. Elle survient le plus chez les sujets jeunes et pratiquant certains sports (sports de combats, rugby, roller). Son traitement se fait en urgence, mais pas dans la précipitation pour éviter d’autres lésions importantes.

Traitement d’une luxation et d’une instabilité de l’épaule

La réduction de la luxation de l’épaule est une opération délicate. Il faut s’assurer qu’il n’existe pas de fracture ou de lésions ligamentaires par la réalisation d’une radiographie ou une IRM. Pour remettre en place la tête de l’humérus, le médecin tire le bras dans l’axe et dans une position ce qui remettra l’articulation à sa position d’origine. Après ce geste, une radiographie de l’épaule sera réalisée pour s’assurer de la réussite de la manœuvre. Elle peut se faire sous anesthésie générale pour décontracter les muscles.

Le taux de récidive de luxation est important (environ 30%). Dans ce cas une intervention chirurgicale est nécessaire pour stabiliser l’épaule. Plusieurs techniques peuvent être utilisées : la butée osseuse, l’intervention de Bankart et la capsuloplastie.

La butée osseuse

Cette technique est indiquée lorsque les lésions osseuses sont importantes, mais il ne faut pas qu’une hyperlaxité constitutionnelle soit présente. Lors de cette intervention, un os est découpé avant d’être fixé au niveau de la partie inférieure et antérieure de la glène. Cela permet d’assurer une double stabilité de l’articulation. Le morceau d’os est généralement prélevé au niveau de l’apophyse coracoïde.

L’intervention de Bankart

Cette intervention permet de réparer la structure capsulo-ligamentaire de l’articulation sous arthroscopie. Elle donne de bons résultats. Même si elle n’élimine pas le risque de récidive, elle le réduit considérablement. À la suite de l’intervention, le bras est immobilisé pendant 4 à 6 semaines. Ensuite des séances de rééducation sont réalisées.

La capsuloplastie

Cette technique est utilisée lorsqu’ ‘il y a un relâchement au niveau de la capsule articulaire. Celle-ci participe à la stabilité de l’articulation. Lors de l’intervention permet de redonner à la capsule sa forme d’origine.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.