Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéDossiersOs et articulationsAnatomie et pathologie de l’épauleOstéonécrose de la tête humérale

L’ostéonécrose de la tête de l’humérus

Ostéonécrose de la tête humérale

La nécrose de la tête de l’humérus est provoquée par l’arrêt de la vascularisation au niveau de cette extrémité osseuse. Cette raréfaction d’apport sanguin va entraîner le non-renouvellement des tissus osseux. La tête de l’humérus se fragilise et se déforme. Le cartilage va s’affaisser ; ce qui va provoquer, à long terme, une arthrose et une déchirure des tendons de la coiffe.

L’articulation gléno-humérale est l’une des trois sous articulations formant l’articulation complexe qu’est l’épaule. La tête humérale est vascularisée par une artère fragile qui lorsqu’elle est endommagée se répare difficilement ; ce qui entraîne une baisse d’apport sanguin au niveau de l’os.

Les causes de l’ostéonécrose de la tête de l’humérus

L’artère nourricière de la tète de l’humérus peut être endommagée à la suite d’une fracture ou une luxation de l’épaule. Certaines pathologies comme la drépanocytose peuvent favoriser l’apparition de cette pathologie. Elle peut aussi survenir sans qu’on puisse en identifier la cause, mais certaines habitudes peuvent faciliter son apparition. On peut citer la consommation excessive d’alcool et la prise sur une longue période de médicaments contenant des stéroïdes.

Symptômes et traitement

L’ostéonécrose de la tête humérale entraîne une raideur de l’épaule. L’articulation devient douloureuse et la réalisation de certains mouvements s’avère difficile voir impossible.

Le traitement de cette affection est essentiellement chirurgical. Il a pour but de revasculariser la tète de l’humérus ou remplacer la partie de l’os endommagé par une prothèse d’épaule.

Prothèse d’épaule

Il existe deux types de prothèse d’épaule : la prothèse anatomique et la prothèse inversée. Le choix est fait en fonction de la gravité de la destruction osseuse et de l’état des tendons des muscles de l’épaule.

*La prothèse anatomique

Ce type de prothèse permet de conserver l’anatomie de l’épaule et de réaliser la majorité des mouvements. Le versant huméral de l’articulation sera changé (soient les deux). Une période d’immobilisation de six semaines sera nécessaire pour un rétablissement total et aussi des séances de rééducation sont indispensables.

*Prothèse inversée

Cette prothèse est indiquée lorsqu’en plus de la destruction de l’os, les tendons de la coiffe sont rompus et irréparables.

Greffe osseuse

Une greffe osseuse vascularisée permettra d’approvisionner la tête humérale en sang.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.