Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Lésions SLAP
Vendredi 21 août 2015, par Julien

Epaule et lésions SLAP/

Une lésion SLAP est une lésion du labrum se trouvant dans l’épaule. Elle survient généralement à la suite d’une chute ou à la suite d’un mouvement brusque de l’épaule surtout chez les sportifs. Le traitement se fait en fonction du type de lésions.

SLAP (Superior Labrum from Anterior to Posterior) est le bourrelet glénoïdien ou labrum glénoïdal qui est une structure fibro-cartilagineuse se trouvant sur les contours de la glène. Ses propriétés élastiques aident à la stabilité et la lubrification de l’épaule. Il augmente aussi la surface de couverture de la tête de l’humérus.

Causes et symptômes

Elle peut apparaître à la suite d’une chute sur la main le bras tendu, cela entraîne souvent une compression du tendon du long biceps. La traction lors d’un mouvement de lancer et la luxation de l’épaule peuvent aussi en être l’origine.

Le patient ressent des douleurs lors des mouvements de rotation de l’épaule. Il peut aussi ressentir une sensation de ressauts et de claquement. Il y a aussi des signes d’instabilité au niveau de l’articulation.

Les différents types de lésions SLAP

On distingue 8 types de lésions SLAP mais les 4 suivantes sont celles qui apparaissent le plus.

Pour une lésion de types 1, on observe un effilochage du bourrelet supérieur, mais sans détachement au niveau du long biceps.

Quant à la lésion de type 2, on constate un arrachement du labrum.

Pour le type 3, la lésion est en anse de seau et le biceps est toujours intact. Pour une lésion de type 4, la désinsertion du bourrelet est importante et le long biceps est également touché. À ces quatre premières s’ajoutent cinq types de lésions supplémentaires. La lésion la plus fréquente est celle de type 2.

Diagnostic

Un ensemble de tests sera réalisé pour diagnostiquer cette affection. On peut citer le test de recentrage de Job, le test de O’Brien, le biceps load test et celui de Lafosse. Ils seront complétés par un arthro-scanner. Le diagnostic final est confirmé à la suite d’une arthroscopie exploratoire.

Traitement

Le traitement pour ce type de lésion est chirurgical. Selon le type de lésions diagnostiqué, il sera pratiqué soit une réinsertion, soit une ablation du bourrelet. Si le long biceps est endommagé, une ténotomie et une ténodèse seront réalisées.

Auteur: Julien

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.