Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDossiersOs et articulationsPoignet et mainFracture du scaphoïde
Fracture du scaphoïde
Vendredi 18 septembre 2015

La fracture du scaphoïde

La fracture du scaphoïde fait partie des fractures du poignet les plus fréquentes. Sa prise en charge est délicate du fait de la vulnérabilité de cet os du carpe. Un traitement tardif peut avoir des conséquences désastreuses pour l’articulation.

Le scaphoïde appartient à la première rangée des os du poignet. Une fracture de cet os survient généralement à la suite d’un traumatisme comme une chute avec réception sur la main. En fonction de la gravité de la fracture, un traitement adapté sera proposé (orthopédique ou chirurgical).

Symptômes et diagnostic d’une fracture du scaphoïde

Les douleurs apparaissent sur le bord externe et sur la face dorsale de l’articulation. Cette fracture entraîne une baisse de la mobilité du poignet. Un œdème douloureux peut être présent au niveau du poignet.

En plus de l’examen clinique qui consistera à rechercher la présence de douleurs lors de la compression de la colonne du pouce, des radiographies du carpe seront réalisées. Pour avoir un diagnostic plus précis, la réalisation d’une IRM ou d’un scanner sera nécessaire.

Le traitement d’une fracture du scaphoïde

Le choix du traitement dépend de l’état de l’os. Le scaphoïde est l’os le plus fragile du poignet et le plus souvent fracturé lors d’un traumatisme. Il est très peu vascularisé et une lésion de cette artère lors d’une fracture ralentit la consolidation.

Traitement orthopédique

Ce traitement est indiqué pour les fractures non déplacées. Le poignet dans sa totalité ainsi que la première phalange du pouce seront immobilisés dans un plâtre. L’articulation sera immobilisée pendant deux à quatre mois en fonction de l’évolution de la consolidation.

Traitement chirurgical

Pour les fractures déplacées ou pour certaines stables, mais dont le trait de fracture est situé très haut, une intervention chirurgicale est nécessaire pour stabiliser l’os. Lors de l’intervention, les fragments osseux seront alignés correctement avant d’être stabilisés à l’aide de broches, d’agrafes ou de vis. L’articulation sera ensuite immobilisée jusqu’à ce que l’os soit complètement consolidé. Des séances de rééducation seront nécessaires après le retrait du plâtre.

Complication d’une fracture du scaphoïde : la pseudarthrose

En absence de consolidation six mois après le traumatisme ayant provoqué la fracture du scaphoïde on parle de pseudarthrose. L’os ne pourra plus se consolider de lui-même. Elle est généralement due à un diagnostic tardif de la fracture. Son traitement est chirurgical et peut nécessiter la pose d’une greffe osseuse.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.