Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéDossiersOs et articulationsPoignet et mainAlgodystrophie du poignet

Algodystrophie du poignet : symptômes, diagnostic et traitement

Algodystrophie du poignet

L’algodystrophie du poignet ou syndrome douloureux régional complexe de type 1 est une affection rare du poignet qui se traduit par des douleurs articulaires. Cette pathologie est mystérieuse, car on ne connaît pas encore les circonstances exactes de son apparition.

L’algodystrophie survient généralement à la suite d’une intervention chirurgicale du poignet. Elle est plus fréquente chez la femme. L’apparition de cette affection serait due à une hyper réaction du système nerveux sympathique déclenchée par l’intervention ou un traumatisme. Les personnes atteintes de troubles thyroïdiens ou du diabète sont plus exposées à l’apparition de cette pathologie.

Symptômes

Des douleurs de type brûlure ou décharge électrique apparaissent au niveau du poignet. Elles sont présentes au repos, lors des mouvements et souvent la nuit. Une variation de température ou un simple effleurement de la peau peuvent entraîner une crise douloureuse.

À un stade avancé, ces douleurs sont plus vives et invalidantes. Une raideur de l’articulation va s’installer. Une inflammation apparaît au niveau de l’articulation. La peau devient hypersensible et devient rouge, pâle ou légèrement bleutée dans certains cas. Elle est souvent sèche ou transpire abondamment. La main peut être chaude ou très froide.

Diagnostic

Les clichés radiographiques de face et de profil du poignet seront réalisés. Chez une personne atteinte de cette affection, on observera sur les clichés des signes de déminéralisation osseuse et ceux d’une ostéoporose. La scintigraphie osseuse est l’examen de référence pour le diagnostic précoce de l’algodystrophie du poignet.

Traitement de l’algodystrophie du poignet

Vu le caractère mystérieux de cette maladie, son traitement est essentiellement symptomatique. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antalgiques seront prescrits contre la douleur. D’autres substances peuvent être prescrites en fonction des symptômes présentés par le patient : antidépresseurs, anxiolytiques ou vasodilatateurs.

À cela s’ajoutent des séances de rééducation. Elles permettront d’éviter un enraidissement de l’articulation. Il est possible d’avoir recours aux exercices de mobilisations douces ou à des massages. Les bains écossais ainsi que le port d’orthèse peuvent se révéler bénéfiques.

La durée du traitement est assez longue et la guérison complète intervient généralement au bout d’un an (80% des cas). Des séquelles comme une perte de la force de serrage et une légère raideur articulaire peuvent subsister à la fin du traitement.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.