Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Dyspepsie et homéopathie
Samedi 9 juillet 2016

Soigner la dyspepsie par homéopathie

La dyspepsie est un terme médical qui désigne un trouble de la digestion se manifestant par un ensemble de symptômes provoqués par une digestion difficile et douloureuse. Survenant pendant ou après le repas, elle se traduit par des sensations d’inconfort ou des douleurs ressenties dans la partie haute du tube digestif. Les sensations douloureuses d’intensité variable, provenant de la partie supérieure de l’abdomen, sont associées à des vomissements, des nausées ou une éructation excessive. L’alimentation peut occasionner des douleurs et obliger le patient à interrompre son repas. Cette affection courante est, également, associée à des brûlures d’estomac. La dyspepsie a pour symptômes des sensations de gonflement après le repas, une satiété précoce dès le début du repas, des gaz intestinaux, une remontée d’acide dans la gorge (la régurgitation d’acide), des renvois liquides amers, une augmentation des ballonnements abdominaux. Une sensation de digestion anormale ou lente, des crampes abdominales, une somnolence après le repas, la diarrhée et la constipation, peuvent également faire leur apparition.

La dyspepsie peut être liée à une variété de causes. Une mauvaise alimentation ou un excès alimentaire est, souvent, soumis en cause, avec notamment, une consommation excessive de boissons gazeuses, un repas trop copieux, un excès de gras, le fait de manger ou de boire trop rapidement. Le reflux gastro-œsophagien constitue un facteur, couramment, à l’origine des brûlures d’estomac et de la dyspepsie. L’ulcère gastrique, l’ulcère duodénal et une atteinte la muqueuse de l’estomac ou de l’œsophage, sont des causes organiques. L’absorption d’aspirine ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, peut provoquer un ulcère (duodénal ou gastrique). L’anxiété et le stress sont, parfois, liés à la dyspepsie et peuvent être des facteurs déclanchants ou susceptibles d’aggraver les symptômes.

Traitements homéopathiques de la dyspepsie

Les médicaments homéopathiques apportent dés résultats satisfaisants en améliorant les symptômes liés à la dyspepsie. L’un des médicaments utiles est, Lycopodium clavatum 9 CH. Ce remède est administré lorsque le patient est confronté à une satiété précoce, une somnolence après le repas, un ballonnement abdominal et à une flatulence. La posologie consiste à prendre cinq granules aussi souvent que nécessaire.

En présence des remontées acides d’une dyspepsie liée à un excès alimentaire ou à une consommation excessive d’alcool avec pour symptômes des éructations, des flatulences, des douleurs dans la région supérieure de l’abdomen, Carbo vegetabilis est le remède approprié. Le patient peut avoir recours à 5 granules de la dilution 5 CH, après chaque repas.

La dyspepsie peut être caractérisée par des brûlures d’estomac ou survenir à la suite d’un excès alimentaire, avec le stress comme facteur aggravant. Dans ce cas, la prescription de Nux vomica 9 CH est bien indiquée à raison de 2 granules avant chaque repas et 2 granules le soir au coucher.

Lorsque des éructations bruyantes et des spasmes œsophagiens prédominent, Asa foetida 9 CH est le remède le mieux adapté en vue de soulager le patient, à raison de 5 granules après chaque repas.

Quand consulter un médecin ?

La consultation d’un médecin doit intervenir, rapidement, si les symptômes persistent ou sont particulièrement gênants. Une coloration jaunâtre des yeux, l’apparition d’une fièvre, la présence de sang dans les vomissements ou les selles, des difficultés à avaler et une perte inexpliquée de poids, sont des symptômes qui doivent amener le patient à consulter un médecin dans les plus délais.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.