Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles gastro-entérologiquesFlatulence, ballonnement et homéopathie

Soigner la flatulence et le ballonnement par homéopathie

Flatulence, ballonnement et homéopathie

Le contact des aliments non digérés avec les bactéries du colon, favorise la production de gaz, sous l’action de ces micro-organismes qui font fermenter les résidus alimentaires. Ces gaz au nombre desquels figurent l’hydrogène, le dioxyde de carbone et le méthane, peuvent s’accumuler dans l’estomac ou l’intestin. Cette accumulation des gaz dans le tube digestif, est appelée communément le ballonnement ou, médicalement, le météorisme abdominal. Il génère une sensation de gonflement au niveau du ventre chez le sujet qui a le sentiment d’être enflé. Ce ballonnement provoque, également, des bruits ou des gargouillis dans le tube digestif. Il s’accompagne parfois d’une douleur au niveau du ventre. Ces gaz en excès dans le tube digestif, et plus précisément dans l’intestin, peuvent provoquer des flatulences ou l’expulsion de gaz par l’anus. Il s’agit d’une évacuation de gaz accumulés dans l’intestin via l’anus et qui génère un pet sonore. Ce pet est associé à une odeur déplaisante et nauséabonde.

Certains aliments peuvent être à l’origine d’une production excessive de gaz dans l’intestin et favoriser le ballonnement et la flatulence. Ce sont, entre autres, les produits laitiers, les haricots en grains, les choux, les féculents, la levure boulangère. En plus de la consommation de certains aliments, l’absorption excessive des boissons gazeuses, peut favoriser le ballonnement.

Aussi, l’excès d’air avalé au cours des repas ou en buvant, entraîne également des ballonnements et des pets. La constipation, favorisant une accumulation de selles dans l’intestin, amplifie le processus de fermentation qui contribue à la production d’une quantité excessive de gaz. La prise de certains médicaments, des pathologies du foie ou des intestins et l’intolérance au lactose, peuvent être des causes de ballonnement et de flatulence.

Traitements homéopathiques de la flatulence et du ballonnement

Plusieurs médicaments homéopathiques agissent contre les ballonnements et les flatulences. Au premier rang se trouve, Carbo vegetabalis. Ce remède est bien indiqué en présence des ballonnements qui surviennent après la consommation des aliments trop riches en graisse ou en alcool. Ces ballonnements sont ressentis dans le haut de l’estomac, avec notamment des bruits dans l’estomac. La flatulence qui survient, permet de réduire cet inconfort. Il est pertinent d’absorber un granule de la dilution 7 CH, toutes les trente minutes et d’espacer les prises avec l’amélioration.

Lorsque l’émission de gaz ne soulage pas le patient et que tout l’abdomen est ballonné après l’absorption des fruits, China rubra est le remède approprié. Il est également pertinent lorsque le ventre est douloureux. La posologie consiste à prendre 5 granules issus de la dilution 5 CH, deux à trois fois par jour.

Avec des ballonnements ressentis dans la partie inférieure du ventre et des flatulences excessives dans le ventre qui émet des gargouillis, Lycopodium 5 CH est préconisé, à raison de 5 granules 3 fois par jour.

Si les gaz sont caractérisés par une odeur nauséabonde, il convient de prendre 3 granules d’Arsenucum album 9 CH, 3 fois par jour. Par ailleurs, il est recommandé d’avoir recours à 3 granules de Kalium carbonicum 5 CH avant les principaux repas, lorsque le ballonnement est important chez un patient confronté, également, à une constipation après les repas.

Quand consulter un médecin ?

Il est préférable de consulter un médecin lorsque l’accumulation de gaz persiste, malgré les traitements initiés et que surviennent des douleurs abdominales persistantes et violentes, des diarrhées, des constipations. Certains cas, à savoir, des vomissements persistants, la présence de sang dans les selles et la manifestation des douleurs lors de la déglutition, nécessitent une consultation médicale dans les plus brefs délais

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.