Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles neurologiquesMigraine et homéopathie

Résorber la migraine par homéopathie

Migraine et homéopathie

La migraine est une forme particulière de mal de tête ou de céphalée susceptible de générer une douleur lancinante, sévère, pulsatile sur un seul de la tête, circonscrite près d’un œil. Il s’agit donc d’un mal de tête particulièrement douloureux et intense ou même handicapant. Cette vive douleur migraineuse se manifeste par des crises de quelques heures à quelques jours. Cette crise migraineuse, d’une fréquence variable, d’un sujet à un autre, peut être épisodique ou chronique. Plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, la migraine peut être associée à des manifestations physiologiques transitoires formant ce que l’on appelle l’aura. L’aura est caractérisée par des troubles visuels ou des symptômes neurologiques qui surviennent avant le mal de tête et disparaissent en moins d’une heure. Comparées aux migraines sans aura, les migraines avec aura sont moins fréquentes.

Les principaux symptômes de la migraine sont marqués par l’intensité modérée ou sévère de la douleur qui est unilatérale et pulsatile. Une modification de la vision apparaît avec une vue brouillée, de petites taches noires dans le champ de vision ainsi qu’une sensibilité accrue à la lumière, une intolérance aux bruits, aux odeurs. Souvent, les nausées et les vomissements constituent des manifestations qui accompagnent la migraine. Une irritabilité et des troubles de l’humeur, sont également manifestes chez certains patients.

Les causes de la migraine ne sont pas encore bien élucidées par les scientifiques qui suspectent des facteurs génétiques et environnementaux ainsi que des phénomènes vasculaires, des changements survenant au niveau du tronc cérébral. Mais, ce sont les facteurs déclencheurs de la migraine qui sont bien connus. Il s’agit en, l’occurrence, des changements hormonaux chez la femme (avec notamment la baisse du taux d’œstrogène), de certains médicaments (les contraceptifs oraux et les vasodilatateurs), de certains aliments (chocolat, plats gras ou en sauce, café) et des boissons alcoolisées. Ces facteurs déclenchants comprennent également, l’excès ou le manque de sommeil, la forte chaleur, les fortes odeurs (parfum), un taux de glycémie faible, le stress, l’anxiété.

Traitements homéopathiques de la migraine

La fréquence et l’intensité des crises migraineuses peuvent être réduites grâce à certaines souches homéopathiques.

Lorsque les migraines sont associées à des nausées, des vomissements acides et des troubles de la vision, Iris versicolor est le remède approprié. Le posologie consiste à prendre, au début des crises migraineuses, 4 granules toutes les trente minutes en dilution 7 CH. Ces prises doivent être espacées lorsqu’il y a une amélioration.

En présence des crises migraineuses intenses, avec des battements, une intolérance à la lumière et aux bruits, Belladonna 9 CH est bien indiqué, à raison de 5 granules, trois fois par jour.

Lorsque les facteurs déclencheurs sont liés à un excès alimentaire, à l’ingestion d’alcool ou de café,
Nux vomica 9 CH est particulièrement recommandé. La posologie consiste à prendre 5 granules chaque demi-heure, puis à espacer avec l’amélioration des symptômes.

Quand les douleurs sont localisées à droite, Lycopodium 7CH, est bien utile, en ayant recours à deux granules, trois fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Lorsque la migraine survient brutalement, semble être chronique avec des crises qui se rapprochent malgré les traitements, une consultation médicale devient nécessaire. Cette démarche est également conseillée lorsque les médicaments ne parviennent pas à calmer la douleur. Une consultation médicale d’urgence peut être nécessaire lorsque les migraines s’aggravent ou en présence des troubles neurologiques, des convulsions. Il importe de consulter immédiatement un médecin lorsque les migraines sont associées à un état fiévreux, à une raideur du cou ou à une confusion mentale.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.