Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Brugmansia
Mardi 21 avril 2015

Brugmansia : l’élixir des shamans Urarina du Pérou

Les brugmansias sont un genre de plantes à fleurs toxiques appartenant à la famille des solanacées. Ces arbres, dont les fleurs rappellent des trompettes, sont utilisés depuis des siècles par les shamans du bassin amazonien péruvien en raison de leur forte teneur en composés psychotropes.

Les brugmansias sont de grands arbustes semi-ligneux, possédant souvent plusieurs troncs ramifiés. Ils peuvent atteindre une hauteur de 3 à 11 m et ont des feuilles disposées alternativement le long des tiges. Ces feuilles généralement de grande taille (10 à 30 cm de long et 4-18 cm de diamètre) sont grossièrement dentées et parfois couvertes de pilosité.

Le nom de « trompette des anges » qu’on leur attribue se réfère à leurs grandes fleurs en forme de trompettes pendantes. Les brugmansias sont originaires des régions tropicales d’Amérique du Sud. On les rencontre le long de la Cordillère des Andes du Venezuela jusqu’au nord du Chili, ainsi que dans le sud-est du Brésil.

Composition et propriétés

Les graines et les feuilles des plantes appartenant au genre Brugmansia sont extrêmement toxiques pour l’homme. La plupart des parties de ces plantes contient de l’atropine, de la scopolamine et de l’hyoscyamine ; substances dotées de propriétés spasmolytique, antiasthmatique, anticholinergique, narcotique et anesthésique.

Les effets de l’ingestion d’extraits de brugmansia comprennent la confusion, ainsi que des hallucinations visuelles et auditives. Les effets hallucinogènes du brugmansia sont décrits comme étant plus terrifiants que plaisants.

Christina Pratt, auteur de « l’encyclopédie du chamanisme », indique que le brugmansia induit une transe puissante avec des effets violents et parfois des épisodes de démence temporaires. Ces hallucinations sont souvent caractérisées par une perte totale de conscience, une déconnexion de la réalité et une amnésie épisodique.

Usages

Les brugmansias sont traditionnellement utilisés par de nombreuses cultures indigènes d’Amérique du Sud dans des préparations médicales, ainsi que dans les cérémonies religieuses ou spirituelles.

Utilisations médicinales

Les extraits de brugmansia sont surtout utilisés en externe sous forme de cataplasme, de teinture ou de pommade. Les feuilles peuvent être directement appliquées sur la peau. En usage externe les extraits de brugmansia servent à traiter les douleurs, la dermatite, l’orchite et l’arthrite. Ils sont rarement utilisés en interne en raison des dangers inhérents à leur ingestion. En usage interne les extraits grandement dilués servent en tant que décongestionnants, vomitifs ou antiparasitaires. A de rares occasions ils sont utilisés comme sédatifs.

Usages spirituels

Les extraits de brugmansia entrent dans la préparation de l’ayahuasca, un breuvage psychotrope qu’utilisent les shamans des tribus amérindiennes dans le but d’avoir des visions. Les brugmansias sont surtout utilisés par les shamans de la tribu des Urarina, un peuple indigène du Pérou.

Écologie

Les brugmansias préfèrent un sol fertile, bien drainé et humide. Plantes tropicales, ces solanacées poussent en plein soleil dans des climats sans gel. Elles commencent à fleurir au milieu ou à la fin du printemps dans les climats chauds. En climats froids, les plantes poussant à l’extérieur ont besoin de protection contre le gel. Aujourd’hui les arbustes du genre Brugmansia sont cultivés comme plantes ornementales dans le monde entier, dans les zones tropicales du monde entier, y compris en Amérique du Nord, en Afrique, en Australie et en Asie.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.