Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéTraitementsPhytothérapiePlantes psychotropesCalea zacatechichi
Calea zacatechichi
Mardi 21 avril 2015

Calea zacatechichi ou « l’herbe à rêve »

Calea zacatechichi est une herbacée pérenne, qui à maturité peut atteindre 1,5 mètres de hauteur. Ses feuilles ovales et opposées sont pourvues de trois nervures distinctes. Ces feuilles courtement pétiolées (1 à 2 cm) ont environ 3 cm de long pour 1 cm de large. Les fleurs situées à l’apex des tiges ont une coloration qui oscille entre le blanc et le jaune. Le fruit est un akène brun pourvu d’une aigrette.

Calea zacatechichi est originaire du Costa Rica et du Mexique. On trouve d’importantes colonies dans les régions de Veracruz, de Morelos et de Chiapas.

Multiplication

Les graines sont très difficiles à faire germer. Il faut les immerger plusieurs jours dans une solution de peroxyde d’hydrogène avant qu’elles ne puissent germer. Il faut ensuite les mettre dans des pots et maintenir une humidité relative très élevée. Pour cette raison, la multiplication se fait préférentiellement par bouturage. Cette plante de plein soleil préfère les sols poreux et bien drainés.

Composition et propriétés de Calea zacatechichi

Les composés chimiques isolés de cette espèce comprennent des flavones comme l’acacétine et des lactones sesquiterpéniques, à l’instar des germacranolides. Ces lactones sesquiterpènes, en occurrence la caléicine et la caléochromène, sont à la base des effets psychotropes de la plante. Ces composés, classés comme toxiques et hallucinogènes, induisent des visions chez ceux qui consomment des extraits de la plante. Des études scientifiques ont montré que Calea zacatechichi affectait la durée et la fréquence des rêves, y compris les rêves lucides. Cette étude a également montré qu’elle accroissait la capacité à se souvenir de ses rêves.

Utilisations

Calea zacatechichi est utilisée en oniromancie (art divinatoire basé sur l’interprétation de rêve) et dans le traitement de certaines pathologies.

Utilisation spirituelle

Les chamans des tribus Chontal affirment que Calea zacatechichi illumine les sens. Lorsque la tribu veut connaître le sort de toute personne disparue ou savoir la cause d’une maladie, elle fait appel à Calea zacatechichi également appelée « l’herbe de Dieu. La plante séchée est fumée par le chaman. Ce dernier boit aussi une infusion de la plante. Calea zacatechichi aiguise ses sens et il tombe dans un état de semi-conscience au cours duquel il a des visions.

Usage thérapeutique de l’herbe à rêve

Au Mexique, la plante est utilisée comme un remède contre la dysenterie et la fièvre. Les indiens de la tribu Zoque Populaca l’appellent « gomme amer » et l’utilisent pour traiter la diarrhée, l’asthme, et les maux d’estomac. Les aztèques s’en servaient pour traiter les douleurs menstruelles, ainsi que les maux de tête et le gonflement de la peau.

Aux Etats Unis la culture et la distribution de Calea zacatechichi sont soumises à des restrictions dans certains états. En Louisiane par exemple, il est interdit de posséder plus de 40 spécimens de Calea zacatechichi. En Pologne, la possession et la culture de cette plantes sont tout simplement illégales depuis mars 2009.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.