Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles rhumatologiquesAlgodystrophie et homéopathie
Algodystrophie et homéopathie
Mercredi 11 mai 2016

Soigner l’algodystrophie par homéopathie

L’algodystrophie est caractérisée par la survenue brutale et inattendue de vives douleurs au niveau des articulations ou des membres. Ces intenses douleurs articulaires affectent les articulations du pied, de la cheville, du genou, de la main, du coude, de l’épaule. Très douloureuse, cette pathologie est, particulièrement, handicapante à défaut d’une prise en charge thérapeutique adéquate. Cette douleur diffuse est associée à des sensations de brûlure de type mécanique. Une déficience fonctionnelle rend difficile, voire, impossible, l’utilisation de la zone affectée en raison de la douleur qui prévaut. Les autres symptômes qui apparaissent sont, entre autres, une peau lisse et pale, le gonflement de l’articulation avec une sudation de la peau, un raidissement des articulations avec la présence des œdèmes. Il est, également, possible de constater une froideur au niveau des membres, une hypersensibilité de la peau et la perte des poils.

L’algodystrophie survient, généralement, après un choc physique, un traumatisme osseux ou articulaire (une entorse du ligament, une luxation, une fracture, une chirurgie orthopédique). D’autres facteurs peuvent, également, provoquer une algodystrophie : un accident vasculaire cérébral (AVC), un infarctus du myocarde, une tumeur intra-thoracique, les atteintes infectieuses des articulations. La maladie de Parkinson, les tumeurs cérébrales, une névralgie, un zona et l’hémiplégie, constituent des causes neurologiques de l’algodystrophie. La prise de certains médicaments (les barbituriques), le diabète et l’hyperthyroïdie sont, également, impliqués dans l’apparition de cette pathologie.

Traitement de l’algodystrophie

Le traitement homéopathique a pour objectif thérapeutique, l’atténuation des sensations douloureuses qui surviennent à la suite d’une algodystrophie. Il existe, ainsi, des remèdes homéopathiques qui permettent d’estomper la douleur. Ainsi, dans le cadre du traitement homéopathique de l’algodystrophie, Arnica Montana 15 CH et Hypericum perforatum 7 CH sont des médicaments, particulièrement, recommandés dans le but de soulager la douleur de réduire substantiellement les enflures.

Il suffit, pour ce faire, de prendre, hebdomadairement, une dose Arnica Montana 15 CH et 3 granules Hypericum perforatum 7 CH, trois par jour. Aussi, pour soulager le patient, Agaricus 5 CH peut être associé à Phosphorus 5 CH. Il convient de prendre 3 granules de chaque trois fois par jour, jusqu’à ce que les signes d’amélioration de l’état de santé du patient soient évidents.

Calcarea phosphorica, cette poudre contenant un mélange de phosphate, déploie, également, de multiples propriétés thérapeutiques grandement bénéfiques aux personnes affectées par l’algodystrophie aggravée par le froid ou l’humidité. La dilution 5 CH peut être administrée à raison de 5 granules quotidiennement pendant 2 mois ou en présence d’une algodystrophie sévère, les dilutions 15-30 CH, à raison de deux à quatre doses mensuellement.

Symphytum officinale 5 CH se relève efficace en présence d’une algodystrophie associée à des douleurs osseuses et des douleurs d’entorse. La posologie consiste à prendre 5 granules quatre fois par jour jusqu’à ce que les douleurs disparaissent.

Lorsque l’algodystrophie est dominée par des douleurs osseuses et une inflammation du pied, Ruta graveolens 7 CH est bien indiqué. La prise de 5 granules deux fois par jour, permet de soulager le patient.

Quand consulter un médecin ?

Les sujets affectés par des douleurs très sévères qui perdurent malgré les traitements, doivent consulter rapidement un médecin. Aussi, cette consultation médicale est nécessaire lorsqu’il y a une algodystrophie associée à une lésion nerveuse.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.