Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles rhumatologiquesLumbago et homéopathie
Lumbago et homéopathie
Mardi 10 mai 2016

Soigner le lumbago par homéopathie

‘’Lombes’’ est le terme utilisé pour désigner la partie basse du dos. La douleur au niveau de cette région anatomique est appelée le lumbago ou en terme médical, la lombalgie. Cette forme de mal de dos, est caractérisée par des douleurs vives siégeant, plus précisément, au niveau des vertèbres lombaires. Cette douleur peut être aigüe, subaigüe ou chronique lorsqu’elle persiste, respectivement, pendant 4 semaines, plus de quatre semaines ou plus de 3 mois.

Le lumbago se manifeste par une douleur vive et subite qui irradie autour de l’aine, dans la cuisse ou les fesses. Cette sensation douloureuse est aggravée lorsque le sujet essaie de se cambrer ou de pencher. Des difficultés de mobilité peuvent également survenir, elles peuvent être suffisamment graves au point d’empêcher la marche ou la station debout. Le sujet est immobilisé par la douleur et est souvent contrait de garder le lit. Les symptômes du lombago, incluent, également, des spasmes musculaires qui peuvent être graves.

Les lésions au niveau du rachis, d’un muscle, d’un ligament, d’un tendon, sont des sources types du lombago tout comme la hernie discale, l’arthrite, l’arthrose. Le lombago peut survenir à la suite d’un effort inadapté, brutal et intensif. Il est, ainsi, la conséquence d’un traumatisme localisé au niveau de la région lombaire. Le port de charges lourdes, les mauvaises postures ou inhabituelles, peuvent constituer des facteurs précipitants.

Traitement du lombago

L’homéopathie propose des solutions pour soulager la douleur consécutive à un lombago. Et ce, à travers la prise des médicaments bien spécifiques, en fonction de l’origine, la nature et des modalités de la douleur.

Rhus toxicodendron est un remède conseillé dans le cadre du traitement de base du lombago. Il est, particulièrement, efficace en présence des raideurs lombaires au réveil ou après une immobilisation et lorsque la douleur est améliorée par le mouvement ou le fait se coucher sur un plan dur.

La posologie est de 5 granules de Rhus toxicodendron 9 CH, toutes les heures, au cours de la phase aigüe, puis 5 granules 3 fois par jour avec l’amélioration des symptômes. S’il y a une amélioration de la douleur avec le repos absolu et une aggravation liée à un moindre mouvement ou par le fait de tousser, le remède recommandé est Bryonia alba 5CH avec trois granules trois à cinq fois par jour.

Lorsqu’il s’agit d’une douleur lombaire intense, avec une raideur importante et aggravée en début de mouvement, Radium bromatum 5 CH est le remède approprié. Le patient peut espérer une diminution de la douleur en prenant 5 granules toutes les heures, puis en espaçant les prises avec l’amélioration des symptômes.

Ruta graveolens est préconisé lorsque la douleur est améliorée par un mouvement doux, par la pression. Ce remède est, également, administré quand la douleur, associée à une raideur, survient sous une forme violente. Dans ce cas, il convient de prendre 2 granules de Ruta graveolens 5 CH toutes les heures, les prises peuvent être réduites en fonction de l’amélioration de la douleur.

Quand consulter un médecin ?

Le recours médical est vivement conseillé lorsque les douleurs persistent. Une aide médicale d’urgence doit être vivement sollicitée lorsqu’un gonflement survient au niveau du dos, une douleur localisée au niveau de la poitrine. Une évaluation médicale est requise en présence de ces éventualités qui peuvent être des signes manifestes d’une pathologie qui mérite une attention particulière et un traitement adapté.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.