Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles rhumatologiquesOstéite par homéopathie

Soigner l’ostéite par homéopathie

Ostéite par homéopathie

L’ostéite désigne une infection de l’os, d’origine bactérienne, microbienne ou mycosique. Il s’agit d’un processus inflammatoire du tissu osseux, avec pour corollaire, une perturbation de la croissance régulière des cellules osseuses et une dégradation rapide de l’os. Aussi, les toxines microbiennes peuvent favoriser l’apparition de nécrose osseuse. L’ostéite peut être aigüe ou chronique, en fonction de la virulence et de la nature de l’agent pathogène mis en cause.

L’ostéite aigüe, qui affecte fréquemment l’extrémité inférieure du fémur, se manifeste, dans la majorité des cas, par une fièvre qui peut atteindre 40°C. Un syndrome clinique septicémique peut également apparaître, faute de traitement. Une douleur vive est, également, ressentie au niveau d’un os, prés d’une articulation. Une tuméfaction est perceptible avec une modification cutanée. Le sujet est affecté par une faiblesse musculaire. L’ostéite chronique, qui peut être spontanée, est également une complication majeure de l’ostéite aigüe. Les sensations douloureuses évoluent par poussées, entrecoupées par des périodes de rémission. L’ostéite chronique laisse apparaître une impotence fonctionnelle et un état fébrile de moindre importance.

Le germe généralement mis en cause est le staphylocoque doré. Il peut s’infiltrer dans l’organisme et provoquer une ostéite par inoculation directe, à la suite d’une fracture osseuse ouverte, d’une infection cutanée (furoncle, anthrax), d’un panaris, d’un abcès, d’une chirurgie osseuse.
D’autres agents pathogènes sont également impliqués, il s’agit, notamment des staphylocoques à coagulase négative, des entérobactéries, des entérocoques, des streptocoques, des salmonelles, etc.

Traitements homéopathiques de l’ostéite

Plusieurs remèdes homéopathiques permettent d’atténuer les syndromes infectieux et de traiter avec succès l’ostéite. Silicea est un médicament bien indiqué en cas d’ostéite avec des sensations douloureuses aggravées par le froid, l’humidité et améliorées par la chaleur ou le temps sec. L’ostéite des osselets, constitue une indication spécifique de ce remède. Dans le cadre du traitement de l’ostéite, la dilution 30 CH peut être utilisée, à raison de 5 granules au cours de la journée.

Lorsqu’il s’agit des cas d’ostéite caractérisée par des douleurs osseuses aggravées au cours de la nuit et améliorées par le grand air ou la fraicheur, Aurum metallicum est le remède approprié. L’ostéite des os de la joue et l’ostéite de la mastoïde, constituent des indications de ce remède. Il est, également, préconisé lorsque l’ostéite est dentaire avec une augmentation du volume des ganglions du système lymphatique. Dans ce cas, il convient d’administrer 5 granules de la dilution 9 CH, deux fois par jour.

Siegesbeckia orientalis 4 CH est un remède couramment utilisé en présence d’une ostéite marquée par une suppuration osseuse aigüe ou chronique, avec un endolorissement traumatique. Ce médicament, qui permet de traiter efficacement l’ostéite, déploie, par ailleurs, des propriétés anti-infectieuses particulièrement bénéfiques aux patients.

Si l’ostéite est localisée au niveau de du nez, de la cloison nasale, des maxillaires, Hekla lava 4 CH, élaboré à partir des cendres du mont Hecla (un volcan actif islandais), est particulièrement efficace. Il est également recommandé en cas d’ostéite chronique.

Quand consulter un médecin ?

Un traitement mal conduit peut avoir résultat une évolution spontanée vers la fistulisation de la peau, un abcès osseux chronique ou la chronicité de l’ostéite. La prévention de ces complications, impose une consultation médicale face à la persistance des symptômes ou à l’échec des traitements.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Messages

  • , par texier yolande

    Bonjour,
    J’ai 59 ans, et je fais face à des séquelles suite à un acte chirurgical réalisé par un STOMATOLOGUE : : RESECTION APICALE au dessus de la dent 16.
    Cette résection a été réalisée le 2/09/2015, et huit jours après, j’ai développé une fistule sinus buccale (le stomato a précisé qu’il était "entré dans le sinus").
    Ce Dr m’a suivi environ un mois avant de partir en retraite fin octobre 2015, en me disant "tout va très très bien" !!
    Alors que j’avais toujours la fistule, d’horribles douleurs, un état fiévrieux.
    Malgré des antibiotiques prescrit par mon généraliste, un ORL, mon état se dégradait !
    Un scanner réalisé le 10/12/2015a révélé une OSTEÏTE importante : :
    — Aspect déminéralisé, hétérogène, "en sucre mouillé", de la paroi inférieure du sinus maxillaire droit sur 6 mm de largeur antéro postérieur x 8 mm de hauteur jusqu’au apex radiculaires des dents 16 et 17.
    — L’aspect est compatible avec une OSTEÏTE EN COMMUNICATION AVEC LA LUMIERE DU SINUS MAXILLAIRE ET AVEC LE VESTIBULE PAR UNE CORTICALE SUR 6 mm DE HAUTEUR X ENVIRON 11 mm EN ANTERO POSTERIEUR .
    Mon message est un SOS, car malgré un curetage de l’arc osseux, une greffe pour la fistule, des antibiotiques, A CE JOUR : : 26 JANVIER 2017, JE VAIS TRES TRES MAL !!
    J’habite en Charente, et mon dentiste me dit que mon cas est trop lourd à gérer pour lui, et me dirige sur Paris.
    SOS — SOS !!
    Merci de l’attention que vous aurez porté à mon message (°+°).
    Yolande TEXIER

  • , par LEGAL

    Bonjour Yolande

    Je vis un cauchemar qui ressemble au vôtre mais moi c’est lié à des poses et déposes d’implants dans le maxillaire supérieur gauche.
    Les douleurs sont atroces j’appelle moi aussi au secours
    Je n’en peux plus
    Avez vous trouvez une solution à votre grave problème ?
    SOS SOS je suis épuisée ca ne s’arrête jamais. Douleurs atroces à l’angle du nez et dans toute la fosse canine.
    Bon courage à vous, si vous avez trouvé une issue svp dites moi avec qui
    On m’a scié la fosse nasale jusqu’en vestibulaire en sciant le haut d’un implant fenestré, une horreur...je vis un enfer
    Merci de votre attention et à tous ceux qui liront ce message de désespoir. j’habite en Bouches du Rhône.

    Christine Legal

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.