Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles rhumatologiquesArthrose et homéopathie

Soigner l’arthrose par homéopathie

Arthrose et homéopathie

L’arthrose désigne la dégénérescence anormale du cartilage articulaire. Le cartilage est un tissu lisse, souple et résistant qui tapisse l’extrémité des os d’une articulation. Il permet à deux os de glisser, sans douleur et sans frottement, l’un sur l’autre, tout en assurant, de ce fait, la mobilité de l’articulation. L’arthrose rend le cartilage mince, rugueux et plus fragile. De plus, il va se fissurer, provoquant du coup, des douleurs dans l’articulation atteinte. Cette pathologie articulaire qui affecte fréquemment la colonne vertébrale, peut être circonscrite au niveau des doigts, du genou, de la hanche et des pieds.

En plus de la douleur vive, la chaleur et l’enflure peuvent apparaître autour de l’articulation touchée par l’arthrose. Une certaine raideur de l’articulation et une faiblesse autour de l’articulation, sont, également, d’autres symptômes liés à l’arthrose. Le sujet peut être affecté par une gêne fonctionnelle marquée par la réduction de l’ampleur des mouvements, la diminution de l’amplitude articulaire, la limitation de la mobilité au niveau de l’articulation affectée. A un stade avancé, il est possible de constater une déformation des articulations.

L’apparition de l’arthrose peut être favorisée par des facteurs génétiques. Ainsi, un sujet est plus susceptible de souffrir de cette pathologie articulaire si ses parents ont été affectés par l’arthrose. D’autres facteurs déclencheurs peuvent être, les mouvements répétitifs, les microtraumatismes au niveau de l’articulation, la sollicitation excessive d’une articulation. Aussi, la surcharge pondérale et certaines anomalies articulaires peuvent prédisposer à l’arthrose.

Traitements homéopathiques de l’arthrose

L’arthrose est une pathologie caractérisée par des poussées douloureuses qui peuvent être limitées par plusieurs remèdes homéopathiques. Lorsque ces crises douloureuses affectant les vertèbres lombaires et les orteils, sont aggravées par le mouvement et améliorées par le repos, Radium bromatum est le remède approprié. La posologie est de cinq granules de la dilution 9 CH, trois fois par jour. La dilution 15 CH avec la même posologie, est mieux indiquée lorsqu’il s’agit des douleurs circonscrites au niveau des vertèbres cervicales. Lanchnantes 9 CH peut être également administré pour apaiser les douleurs qui se manifestent au niveau du cou, à raison de 3 granules, trois fois par jour.

En présence de l’arthrose des mains avec des douleurs déchirantes qui affectent les articulations des doigts, des poignets, Actea spicata 5 CH est fréquemment prescrit, à raison de cinq granules trois fois par jour. Les douleurs aggravées par le toucher, au moindre effort, constituent également des indications liées à la prescription de ce remède.

Les cas d’arthrose de la hanche avec des douleurs aggravées par le temps sec et améliorées par l’humidité, justifient l’administration de Causticum. La dilution 9 CH peut être utilisée à raison de cinq granules une à trois fois par jour, en fonction de l’intensité des symptômes.

Quand le genou est affecté par l’arthrose, avec des douleurs paralysantes aggravées par l’humidité et améliorées par le temps chaud, Rhus toxicodendron est utilisé en vue de réduire les sensations douloureuses. La dilution 9 CH est préconisée avec notamment 3 granules trois fois par jour.

Quand consulter un médecin ?

Le recours à une consultation s’impose lorsque les douleurs s’aggravent, deviennent permanentes avec l’apparition d’une rougeur autour de la peau, d’une déformation articulaire. Quand les douleurs deviennent très intenses, voire insupportables, avec notamment une raideur et des difficultés pour la réalisation de certains mouvements, une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.