Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieMaladies traitéesTroubles rhumatologiquesPériarthrite et homéopathie
Périarthrite et homéopathie
Samedi 14 mai 2016

Soigner la périarthrite par homéopathie

La périarthrite est un terme médical qui désigne une inflammation des tissus circonscrits autour d'une articulation. Il s’agit d’un processus inflammatoire et / ou dégénératif des tissus péri-articulaires (les tendons, les bourses séreuses, les muscles, les ligaments). On distingue deux types de polyarthrite : la polyarthrite scapulo-humérale (ou la périarthrite de l’épaule) qui est la plus fréquente et la polyarthrite de la hanche.

La polyarthrite est caractérisée par des douleurs plus ou moins vives dans les parties molles entourant les articulations. Ces sensations douloureuses peuvent être ressenties au niveau de l’épaule, du fémur ou des muscles de la cuisse. Ces douleurs peuvent être spontanées ou provoquées par les mouvements. Par ailleurs, elles peuvent limiter les capacités motrices de la région anatomique en rapport. Dans certains cas, le patient peut perdre la mobilité.

La périarthrite peut provenir d’une inflammation, d’une dégénération des tendons. Elle peut apparaître à la suite d’une sollicitation intensive et excessive de l’articulation, d’un effort anormal ou d’un mauvais mouvement. Des fractures ou des contusions après une blessure, peuvent également provoquer une polyarthrite. Des jambes de longueurs différentes, des malformations du membre inférieur ou du bassin, sont des facteurs favorisants la polyarthrite du bassin. Une chute au niveau de l’épaule, les gestes répétitifs impliquant une élévation du bras, sont susceptibles de générer une polyarthrite de l’épaule.

Traitements homéopathiques de la polyarthrite

L’homéopathie est une thérapie excellente contre la périarthrite. Il existe des remèdes qui permettent de traiter, efficacement, cette pathologie, de soulager le patient et d’induire une amélioration fonctionnelle.
Ainsi, dans le cas d’une périarthrite marquée par une inflammation des tendons, Ruta graveolens 5 CH est recommandé. Ce remède est actif en présence des atteintes inflammatoires des tendons et des douleurs aggravées par le repos et améliorées par la chaleur et le mouvement. La posologie est de cinq granules, deux fois par jour.

La périarthrite de l’épaule est une indication de Ferrum metallicum, notamment en cas de crises douloureuses, avec des sensations douloureuses aggravées par l’immobilité prolongée et améliorées par le mouvement lent. Pour soulager ces douleurs, le patient peut avoir recours à trois granules de Ferrum metallicum 9 CH, trois fois au cours de la journée.

Lorsque la polyarthrite est aigüe et récente, le remède qui convient est Bryonia 15 CH, à raison de trois granules le matin et le soir. Si l’épaule droite est affectée, avec des douleurs aggravées par les mouvements et au cours de la nuit, Sanguinaria 9 CH est vivement conseillé, à raison trois granules deux à trois fois par jour.

Parfois, la polyarthrite de l’épaule se manifeste avec des calcifications au niveau des tendons. Dans ce cas, le remède préconisé de façon systématique est Solanum malacoxylon. La prise de trois granules issus de la dilution 5 CH, trois fois par jour, permet de soulager rapidement les douleurs.
Dans le cadre de la prévention et du traitement des douleurs péri-articulaires, Rhus toxicodendon 9 CH, est bien indiqué et requiert la prise de 5 granules, deux fois par jours.

Quand consulter un médecin ?

Lorsque les traitements homéopathiques ne donnent pas de résultats probants Avec l’échec des traitements, la périarthrite peut évoluer et provoquer une déformation et une destruction des articulations. Ces éventualités constituent des motifs de consultation médicale. Les cas les plus sévères peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.