Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPsychologieEnfantsEnfant pleurnicheur

Comment s’occuper d’un enfant pleurnicheur ?

Enfant pleurnicheur

Le fait de pleurer constitue le principal moyen de communication pour les bébés. En grandissant et en se développant avec l’acquisition du langage, les enfants pleurent moins et ont tendance à exprimer leurs besoins et désirs à travers des mots. Mais, certains enfants semblent être sujets aux pleurs et se répandent constamment en larmoiements. Ils pleurnichent pour rien ou pour tout. Fort heureusement, il est possible d’enrayer ou du moins d’atténuer ces pleurs excessifs qui peuvent être reliés à diverses causes.

A l’instar des crises de colères, les pleurnicheries constituent un moyen de revendication très prisé par les enfants. Les parents et les éducateurs ne devraient pas y céder afin de ne pas encourager ce type de comportement déplacé. Toutefois, il importe, pour eux, de ne pas négliger ce type de signaux par lequel certains enfants expriment un besoin réel, pas forcément un caprice.

Pourquoi les enfants pleurnichent ?

La faim et la douleur sont des raisons pour lesquelles les bébés pleurent. Autour de deux ans, lorsque les enfants sont capables d’exprimer leurs besoins, ils utilisent plus le langage et moins les pleurs pour communiquer leur besoin. Mais, chez certains enfants, ces pleurs sont fréquents ; ils pleurnichent et gémissent pour réclamer quelque chose ou pour exprimer leur mécontentement. Ces épisodes de pleurs visent à attirer l’attention des parents, à obtenir la satisfaction de leurs besoins ou à émouvoir profondément les parents. Ils hurlent pour se faire entendre, face à une contrariété.

Ces pleurs permettent à l’enfant de se décharger du trop-plein d’émotions. Ils accumulent ou stockent des émotions jusqu’à ce qu’ils trouvent les tendres bras de leurs parents pour les extérioriser. Ils se lamentent parce qu’il ressent une tension ou pour libérer cette part de tension intérieure. L’enfant peut pleurer parce qu’il est mal à l’aise ou stressé. Ainsi, il évacue un mal-être intérieur à travers ces pleurs.

Comment arrêter les pleurnicheries des enfants ?

Dans un premier temps, les parents doivent rester calmes et ne doivent pas céder face aux pleurnicheries ou aux divers caprices de l’enfant. En cédant, ils renforcent ce type de comportement chez l’enfant qui utilisera constamment les pleurs pour obtenir ce qu’il veut. En ignorant ses caprices ou en restant sourds à ses pleurs, l’enfant comprendra que ces hurlements n’aboutissent à rien ou ne font pas plier ses parents et il arrêtera ses pleurnicheries.

Par ailleurs, les parents doivent renforcer les comportements positifs de l’enfant quand ils s’expriment calmement sans pleurer en lui disant qu’ils l’apprécient et l’aiment lorsqu’il ne pleure pas pour demander quelque chose. Il s’agit de le féliciter quand il ne pleurniche pas ou de lui dire que vous aimez cette manière de demander les choses en s’exprimant calmement et en évitant les pleurs. Aussi, les enfants pleurnicheurs devraient bénéficier du soutien des parents qui doivent être attentifs, vigilants et rassurants à leur égard.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.