Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéPsychologieEnfantsEnfant qui mord
Enfant qui mord

Comment éduquer un enfant qui mord ?

Dans le monde de la petite enfance, le fait de mordre est un phénomène fréquent, voire inévitable. L’enfant s’acharne à enfoncer ses dents dans une partie du corps d’un autre enfant ou d’un adulte. Il découvre le monde ou s’exprime à travers la morsure avec un message qui varie en fonction son âge. A un an ou à deux ans, la morsure n’a pas la même explication et les raisons qui motivent un tel comportement ne sont pas les mêmes. Les parents doivent comprendre ces raisons et œuvrer en vue d’aider l’enfant ou d’empêcher ces morsures.

Autour d’un an, mordre est tout à fait normal chez l’enfant. Les spécialistes déconseillent de s’acharner sur un enfant qui mord. Il faut plutôt comprendre ses motivations pour mieux l’aider.

Pourquoi l’enfant mord ?

C’est avec la bouche que l’enfant découvre ou explore le monde : il suce, il tète, il mordille les objets. Ainsi, l’enfant mord tout ce qui se trouve à sa portée, qu’il s’agisse d’un jouet ou d’une partie du corps humain. Il mord pour découvrir, entrer en contact avec son environnement, tester ses dents et les effets de ses morsures sur les objets. Ces morsures ne sont pas associées à des intentions malveillantes.

Après deux ans, la morsure qui constitue désormais un moyen d’expression, s’inscrit dans un autre registre. Il mord pour décharger brutalement une tension, un malaise, une frustration. Il mord parce qu’il ne sait pas encore exprimer ses émotions à travers des mots. L’enfant passe à l’acte pour manifester sa colère ou pour attirer l’attention.

Comment se sent un enfant qui mord ?

En général, l’enfant qui mord est lui-même surpris par son acte et ses conséquences. Il aime bien la compagnie de sa victime et s’étonne parfois de l’ampleur prise par son geste (la morsure) [3]. Pour ce type d’enfant qui mord, il convient de réagir avec douceur.

Il arrive que certains enfants se plaisent à mordent régulièrement autant leurs camarades de jeu que les adultes. Ceux-là aiment bien ajouter des commentaires du genre « c’est bien fait pour toi ». Pour ce type d’enfants mordeurs, mordre est intentionnel et se fait dans le but de faire mal à leurs victimes, et parfois pour se défendre. A n’en point douter, ils s’y sentent bien.

Comment réagir ?

Dans un premier temps, il convient d’observer pour mieux comprendre la fréquence et le contexte dans lequel les morsures de l’enfant interviennent. La compréhension de ce comportement devra permettre aux parents de proposer des mots pour lui permettre d’exprimer à travers le langage, sa frustration. Il s’agit d’amener l’enfant à mettre des mots sur ce qui ne va pas ou à exprimer sa frustration autrement. L’apprentissage de la communication verbale comme moyen d’expression d’un besoin, doit être inculqué très tôt à l’enfant.

En présence d’une morsure, les parents et/ou les éducateurs doivent exprimer leur désapprobation et poser avec fermeté des limites. Après avoir exprimé leur désaccord à travers un « non », la mimique ou le visage mécontent, les parents doivent indiquer à l’enfant le comportement qu’ils attendent de lui. Mais avant de se tourner vers l’enfant mordeur, il importe de s’occuper de l’enfant mordu, d’abord en constatant, puis en compatissant à travers des gestes qui soulagent [4].

Généralement avec l’acquisition du langage, l’enfant cesse de mordre. Mais lorsque les morsures s’installent dans la durée, elles peuvent révéler un mal-être profond qui nécessite l’intervention d’un thérapeute.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com, téléphone:+225 47 36 37 67

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.