Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéTraitementsMatérielMasque médical
Masque médical
Samedi 16 mai 2015

Le masque médical

Un masque médical, également appelé masque chirurgical, est un dispositif médical de protection, destiné à la prévention de la contamination de l’entourage et de l’environnement, en milieu hospitalier, dans un bloc opératoire, entre autres. Il empêche la libération de contaminants ou d’agents infectieux dans l’environnement immédiat de l’utilisateur et protège, par ailleurs, ce dernier des gouttelettes, des aérosols susceptibles de contenir des micro-organismes nuisibles. Il est constitué, généralement, de plusieurs plis, d’une couche extérieure résistante aux fluides et d’une couche intérieure et intermédiaire.

Ce masque épais sécurise le visage de l’utilisateur en couvrant le nez, la bouche et le menton avec des barrettes nasales et des fixations auriculaires qui garantissent un ajustement parfait lorsqu’il est attaché. Caractérisé par des fonctions qui limitent la transmission d’agents infectieux en milieu hospitalier, il est bien indiqué pour le personnel soignant et les patients.

Les utilisateurs des masques médicaux

Les principaux utilisateurs des masques médicaux sont, le personnel soignant et les patients.

Le personnel soignant

Le personnel soignant, notamment les chirurgiens, doivent porter un masque chirurgical au cours des interventions chirurgicales ou dans un champ médical stérile. Ainsi, le champ opératoire et le patient, sont protégés.

Le masque médical constitue, également, un dispositif de protection, destiné aux professionnels de la santé (les infirmiers, les médecins, les dentistes, etc.) qui réalisent des examens médicaux.

Aussi, les soignants affectés par une pathologie, en l’occurrence, la grippe ou toute affection contagieuse, doivent porter ce masque en présence des patients ou lorsqu’ils doivent prodiguer des soins. Ils doivent, également, se protéger lorsqu’ils doivent s’approcher d’un patient affecté par la grippe ou toute autre affection contagieuse.

Les patients

En milieu hospitalier, le masque médical peut être porté par le patient contagieux. Ce port permet ainsi de prévenir la contamination de l’entourage et de l’environnement, en cas de pandémie de grippe.

Le port du masque

Le masque chirurgical doit être placé correctement. Pour ce faire, il doit être bien ajusté en serrant convenablement les liens ou les cordons, en plaçant les élastiques. Le pince-nez doit être ajusté ou serré adéquatement. L’utilisateur doit bien l’emboîter sous le menton. Après la mise en place du masque médical, il est important de ne plus le toucher et de se laver les mains.

Aussi, après le retrait du masque chirurgical, l’utilisateur doit se laver les mains.
Le masque chirurgical n’est pas réutilisable, il doit être éliminé après l’utilisation et ne doit pas être conservé autour du cou.

Les fonctions du masque médical

Les masques chirurgicaux sont équipés de plusieurs plis qui assurent une fonction de filtration et constituent un revêtement protecteur contre les agents infectieux. Ces couches filtrent les micro-organismes et les empêchent de traverser le masque. Ainsi, elles empêchent l’utilisateur de propager les micro-organismes nocifs dans son environnement lors des éternuements, des quintes de toux ou des conversations.

Les masques médicaux permettent de protéger les patients et le professionnel de la santé contre le transfert de micro-organismes nocifs par le biais des gouttelettes ou des sécrétions des voies aériennes supérieures émises par un sujet infecté, en toussant ou en éternuant. Les masques médicaux piègent les gouttelettes de salive ou les secrétions des voies aériennes supérieures lorsque l’utilisateur expire. Ce dernier est, ainsi, protégé contre une infection transmissible par les gouttelettes de salive ou les sécrétions des voies aériennes supérieures contenant des micro-organismes pathogènes.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.