Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéTraitementsMatérielPompes à insuline externes
Pompes à insuline externes
Samedi 16 mai 2015

Les pompes à insuline externes

La pompe à insuline est un petit appareil qui permet d’administrer de l’insuline en continu aux patients diabétiques, dans le cadre d’une insulinothérapie par pompe. Ce dispositif médical se présente sous la forme d’un boitier avec une taille semblable à un portable. Alimentée par une pile, cette pompe miniaturisée est reliée en permanence, de préférence à l’abdomen, par un système de perfusion. Elle libère à l’aide d’un cathéter, de façon constante et automatique, tout au long de la journée, de petites quantités d’insuline par voie sous-cutanée.

Ainsi, les pompes à insuline externes, permettent d’obtenir un équilibre glycémique satisfaisant en éloignant le patient des multiples injections quotidiennes. Elles présentent de nombreux avantages qui facilitent le contrôle de la glycémie tout en améliorant la qualité de vie des patients et la gestion du diabète.

Éléments constitutifs

Une pompe à insuline externe comprend :

  • Un réservoir d’insuline : caractérisé par une contenance variable, il se peut se présenter sous la forme d’une seringue ou d’une cartouche. Adapté à chaque modèle de pompe, il peut être pré-rempli ou non ;
  • Un cathéter : il est muni, à l’extrémité, d’une aiguille en métal ou d’une canule souple en téflon. Ce dispositif de perfusion est placé en permanence dans le tissu sous-cutané en vue d’injecter l’insuline. Il est relié à la pompe. Le cathéter doit être changé tous les 2 à 3 jours ;
  • Un microprocesseur : ce composant électronique est alimenté par un système de piles ou des batteries rechargeables. Il permet de programmer les doses d’insulines souhaitées.

Principe de fonctionnement

Le fonctionnement d’une pompe à insuline externe est caractérisé par l’administration d’insuline en continu grâce à une programmation effectuée avec l’équipe médicale. Cette diffusion en continu et en petites quantités, par voie cutanée tout au long de la journée, est appelée débit basal. Ce débit de base ou débit basal permet de couvrir les besoins en insuline, de maintenir les glycémies normales et de stabiliser celles-ci la nuit et entre les repas.

En plus de cette perfusion basale, le fonctionnement de la pompe à insuline permet au patient de déclencher de façon manuelle avant les trois repas, des doses d’insulines supplémentaires. Il s’agit d’administrer l’insuline nécessaire pour le repas. L’apport d’insuline au moment des repas ou lors d’une collation, est appelé bolus repas. Avec la pompe à insuline externe, il est, ainsi, possible de programmer des doses d’insuline à délivrer pour chaque repas en vue de couvrir les apports alimentaires de glucose.

Avantages

Les pompes à insuline externe réduisent les risques d’hypoglycémies et les variations glycémiques, tout en réduisant les fréquences des chutes et des hausses glycémiques. Elles améliorent l’équilibre glycémique et la rendent plus stable d’un jour à l’autre.

Le contrôle de la glycémie est meilleur avec une réduction des risques de complications liées au diabète. Contribuant, ainsi, à une adaptation fine des doses d’insuline, les pompes à insuline externe permettent de prévenir les risques d’hypoglycémies sévères et d’éviter les montées glycémiques importantes.

Par ailleurs, elles réduisent de façon significative le nombre d’injections. Avec ces pompes miniaturisées, le patient n’effectue que des changements de cathéters chaque 48 heures ou 72 heures, il n’est plus soumis à plusieurs piqûres par jour (injections multi-quotidiennes).


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.