Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticExamens in vivoColposcopie
Colposcopie
Mercredi 20 mai 2015

Colposcopie : indication, déroulement et précautions nécessaires

La colposcopie est un examen médical in vivo qui consiste à explorer la vulve, le vagin et/ou le col de l’utérus à la recherche d’éventuelles lésions. Le cas échéant, elle permet de faire des biopsies, prélèvements de tissus anormaux en vue de les examiner en laboratoire. Lorsque les résultats montrent une anomalie, celle-ci peut être traitée par la prise de certains médicaments ou par une destruction physique des cellules anormales à l’aide d’une colposcopie à visée thérapeutique.

Chez une femme détendue, la colposcopie s’effectue en dix minutes au plus. Cet examen pratiqué en dehors des périodes de saignement, n’est pas douloureux et autorise une activité normale peu de temps après sa réalisation. Toutefois, l’observation de quelques mesures de précaution est recommandée par les spécialistes pour prévenir tout effet indésirable.

Quand les spécialistes prescrivent-ils une colposcopie ?

L’obstétricien ou le gynécologue peut prescrire une colposcopie lorsqu’il soupçonne une infection à la suite d’un frottis anormal et d’un test HPV positif. Cet examen médical lui permet de visualiser le col de l’utérus, d’y faire les prélèvements nécessaires (biopsies), de demander une recherche minutieuse en laboratoire et de traiter le mal.

Le médecin a aussi recours à la colposcopie de la vulve et du vagin pour se rendre compte du stade d’avancement et de l’étendue d’une infection à papillomavirus. Il peut observée une zone infectée et effectuer un prélèvement destiné à être examiné au laboratoire.

En fonction des résultats fournis par le laboratoire, il peut opter pour une destruction des tissus anormaux s’ils sont localisés uniquement à la surface, faire une exérèse si le mal s’étend au canal du col de l’utérus ou simplement décider d’un traitement médicamenteux.

Comment se déroule une colposcopie ?

Initialement mis en place au début de l’examen, un spéculum donne accès au col de l’utérus en écartant les parois vaginales. Au moyen d’un sérum physiologique, le spécialiste lave le col et y applique une solution spécifique permettant de visualiser nettement les anomalies, alors visibles en blanc sur le colposcope. Ce médecin gynécologue peut faire des prélèvements de tissus anormaux. Malgré leurs très petites tailles, ces biopsies peuvent occasionner quelques saignements. Il arrive qu’en voulant stopper cet écoulement sanguin, le médecin fasse une cautérisation. Cette dernière peut, quelquefois, s’avérer un peu douloureuse et faire perdurer les saignements 24 à 48 heures après la colposcopie.

Quelles précautions prendre après une colposcopie ?

En plus de se protéger en raison d’éventuels saignements (dus aux biopsies) ou d’écoulement du colorant, il importe d’éviter tout exercice physique immédiatement après une colposcopie. Les bains intimes et les rapports sexuels peuvent se faire au moins 72 heures après l’examen. Ces précautions permettent d’éviter toute infection et les saignements.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.