Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticExamens in vivoImagerie par résonance magnétique
Imagerie par résonance magnétique
Mercredi 20 mai 2015

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’imagerie médicale qui utilise un champ magnétique et des radiofréquences pour générer des images très détaillées des organes et des tissus de l’organisme. Elle permet d’obtenir des images anatomiques très précises des différentes parties du corps humain en deux ou trois dimensions. Les tissus, le cerveau, les articulations, la colonne vertébrale et les structures internes du corps, peuvent être visualisés dans tous les plans de l’espace sans avoir recours aux rayonnements ionisants (rayon X) ou à du matériel radioactif.

Cet examen médical non invasif et indolore, permet de déterminer avec une grande précision, la position exacte des lésions qui ne sont pas visibles avec autres techniques d’imagerie médicale (radiographie, échographie). L’IRM est d’une grande utilité pour l’exploration des organes pour le diagnostic des pathologies et pour la planification des interventions chirurgicales.

Principe

Le principe de l’IRM, est basé sur l’utilisation d’un champ magnétique et des ondes radio. Pour ce faire, le patient est installé dans un mini-tunnel au sein duquel règne un puissant champ magnétique. L’émission d’ondes radio, excite les atomes d’hydrogène du corps humain et les fait vibrer pendant un court instant. Lorsque les atomes d’hydrogène, retournent à leur état d’équilibre, ils émettent un signal qui varie en fonction du type de tissu. Au cours d’un examen d’IRM, ce signal est enregistré et analysé par un système informatique qui permet d’obtenir des images numérisées des différentes structures de l’organisme.

Déroulement

Avant l’examen, le patient doit se débarrasser de tout objet métallique (les bijoux, les montres, etc.) ou muni d’une bande magnétique, (les cartes bancaires, les cartes de crédit) susceptible de nuire à la réalisation de l’IRM. Les vêtements munis de bouton-pression ou de fermeture éclair en métal, doivent être également enlevés. En fonction des parties du corps à examiner, le patient peut être vêtu d’un vêtement confortable (une chemise d’hôpital ou un pyjama). Pour améliorer la qualité des images, un produit de contraste peut être administré au patient.

Pour la réalisation de l’examen, le patient est couché confortablement sur un lit. Une sangle de ceinture et des traversins sont, également, utilisés l’aider à rester immobile. Une antenne est placée au-dessus de l’organe à examiner. Le patient allongé, entre automatiquement dans un cylindre étroit renfermant l’appareil d’IRM. Par moment, il est demandé au patient de retenir sa respiration pour optimiser la netteté des clichés.

En fonction de l’organe à explorer, cet examen indolore dure 30 minutes à 1 heure, voire plus.

Prescription

L’imagerie par résonance magnétique peut mettre en évidence un changement au niveau de la taille, de la forme ou des structures des tissus et des organes. Elle permet de visualiser différents systèmes et organes du corps humain, notamment, le système nerveux central, les muscles, le cœur, la moelle épinière, le cerveau, les voies urinaires, l’abdomen, les artères, les articulations, etc.

Cet examen fournit des données spécifiques qui permettent de diagnostiquer des pathologies. L’IRM permet d’identifier et de caractériser avec une grande précision des pathologies qui n’ont pas été mises en évidence au cours des examens radiologiques ou échographiques. C’est un outil précieux pour le diagnostic de diverses pathologies circonscrites au niveau de divers organes.

  • Au niveau du cerveau

L’IRM permet de détecter une tumeur, un anévrisme, des lésions nerveuses, des dommages causés par un accident vasculaire cérébral. Elle est indiquée pour la recherche, la localisation des anomalies ou des lésions du cerveau.

  • Au niveau des os et des articulations

L’IRM est utilisée pour les tumeurs osseuses, les lésions ligamentaires, les lésions au niveau des articulations et des tissus mous.

  • Au niveau de l’abdomen et du bassin

Les pathologies liées au foie, à la rate, au pancréas, à la vésicule biliaire, à la vessie et aux reins peuvent être détectées aisément. L’IRM permet d’explorer l’utérus et les ovaires, chez les femmes ainsi que la prostate, chez les hommes.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.