Être en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticExamens in vivoCystographie
Cystographie
Samedi 16 mai 2015

La cystographie

La cystographie est l’examen radiographique de l’urètre et de la vessie. Cet examen utilise les rayons X et un produit radio-opaque aux rayons X en vue de réaliser des clichés des voies urinaires basses et d’analyser l’état et le fonctionnement d’une cavité musculaire du système urinaire (la vessie) et d’un canal d’émission de l’urine (l’urètre). Cette technique d’imagerie médicale non-invasive contribue à l’évaluation de la taille et de la position de la vessie tout en facilitant la recherche d’une éventuelle irrégularité au niveau du calibre de l’urètre.

La cystographie permet de rechercher une lésion une malformation ou un dysfonctionnement qui pourrait être à l’origine d’une pathologie. Elle s’avère nécessaire dans le cadre d’une démarche diagnostique en vue d’orienter le traitement adapté aux symptômes liés aux diverses pathologies des voies urinaires.

Principe

Le principe de la cystographie consiste à visualiser la vessie et l’urètre après l’injection d’un liquide visible au niveau de la radiographie. Ce liquide qui rend la vessie visible, est un produit à base d’iode. Il est introduit dans les voies urinaires grâce à une sonde urinaire en vue de remplir la vessie. Une série de clichés radiologiques (face, profil, oblique), est alors réalisée au cours du remplissage de la vessie afin de visualiser tous les contours de la vessie. D’autres clichés sont, également, pris pendant la miction et après la vidange de la vessie.

Déroulement

Le patient est invité à vider sa vessie avant le déroulement de l’examen, puis il est installé sur une table à rayon X, généralement sur le dos. Le méat urétral est désinfecté avec un antiseptique. Ensuite, la vessie est progressivement remplie d’un produit de contraste à base d’iode à l’aide d’une sonde urinaire introduite dans l’urètre. Cette étape de l’examen peut générer des sensations d’irritation au niveau de la muqueuse vésicale.

Des radiographies sont réalisées dans différentes positions lors du remplissage de la vessie. Ensuite, lorsque le patient éprouve une forte envie d’uriner, la sonde urinaire est retirée.

Après le retrait de la sonde, le patient est invité à uriner dans un récipient tout en restant sur la table à rayon X. Au cours de cette miction, des radiographies sont également prises. Aussi, des clichés radiologiques sont réalisés après la miction.
Après l’examen qui dure en moyenne, une trentaine de minutes, le patient devra boire beaucoup d’eau pour réduire les sensations de brûlure qui peuvent survenir lors de la première miction.

Indications

La cystographie vise à examiner la structure et l’intégrité de la vessie ainsi que sa capacité d’évacuation et sa position, tout en mettant en évidence l’état de l’urètre. Ainsi, le système urinaire peut être visualisé et évalué en présence d’un traumatisme de la vessie.

L’évaluation des troubles liés à la vidange vésicale, l’incontinence urinaire et l’élargissement de la glande prostatique, les obstructions au niveau de l’urètre, sont également des indications de la cystographie. Elle est utilisée en vue de détecter des anomalies structurelles de la vessie, notamment les tumeurs vésicales, une lésion traumatique, des diverticules.

Cet examen permet également de mettre en évidence des polypes vésicaux, un rétrécissement de l’urètre, des affectations prostatiques (adénome de la prostate). Il facilite le diagnostic d’un reflux vésico-urétéral (urine qui remonte en direction des reins).


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.