Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéDiagnosticExamens in vivoDensitométrie osseuse
vendredi 9 décembre 2016

Densitométrie osseuse : principe, préparation, déroulement et risques

La densitométrie osseuse est une technique d’imagerie médicale utilisant les rayons X pour mesurer la densité minérale osseuse ou la masse de calcium contenue dans l’os. Cet examen est le plus souvent utilisé pour le diagnostic et dans le suivi du traitement de l’ostéoporose.

En plus d’être indolore, cet examen ne nécessite pas d’injection d’un produit de contraste et il faut très peu de temps pour le réaliser.

Principe de fonctionnement

Pour évaluer la densité osseuse, on émet des rayons X à travers les os et l’on mesure la quantité d’énergie qui en ressort. En effet, plus les os sont denses, plus les rayons auront du mal à traverser les os. Les données sont ensuite recueillies puis la densité osseuse est calculée. On compare ensuite ce résultat à une densité de référence. Une différence entre ces deux grandeurs est ce qu’on appelle le T-score. Lorsque le T-score est supérieur à -1écart-type, tout est normal.

Mais lorsque le T-score est compris entre -1 et -2,5 écarts-types on est en présence d’ostéopénie. Lorsqu’il est inférieur à -2,5 écarts-types, l’ostéoporose est installée et lorsqu’en plus d’un T-score inférieur à -2,5 écarts-types plusieurs fractures sont visibles, l’ostéoporose est sévère. La mesure de la densité minérale osseuse se fait généralement au niveau de deux endroits précis : la colonne vertébrale (la zone lombaire) et la hanche (le col et la tête du fémur).

Quand réaliser une densitométrie osseuse ?

La densitométrie osseuse est principalement réalisée lors des bilans d’ostéoporose. Le médecin recommande cet examen lorsque certains signes (tassement ou fracture après léger choc) surviennent notamment chez les femmes après la ménopause et en présence de certains facteurs de risque. On peut avoir recours à cet examen pour les personnes atteintes d’une carence en calcium et celle susceptible de développer une pathologie liée à la structure osseuse. En plus d’aider à poser le diagnostic, la densitométrie osseuse peut aussi aider à apprécier l’efficacité des traitements.

Préparation et déroulement de l’examen

La densitométrie osseuse ne nécessite pas de préparation particulière. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun. Le jour de l’examen, il sera demandé au patient de retirer certains de ses vêtements avant de s’allonger sur la table de l’appareil. Ensuite, le bras articulé va émettre des rayons X et des clichés seront réalisés. Lors de la prise des clichés, il est important que le patient garde son calme et évite de bouger.
La salle où se fait cet examen est composée de deux pièces séparées par une vitre de protection. La première pièce contient le densitomètre, appareil servant à réaliser cet examen et composé d’une table et d’un bras articulé muni d’un tube émettant des rayons X. dans l’autre pièce se trouvent le pupitre de commande.

Risques et effets secondaires

La densitométrie osseuse est sans risque. En effet, cet examen requiert l’utilisation de faibles doses de rayons X. Cependant, les femmes enceintes ou celles pensant l’être doivent le signaler à leur médecin. Les patients ayant réalisé des examens nécessitant l’injection d’un produit de contraste doivent aussi le signaler, car le produit de contraste peut fausser les résultats de la densitométrie osseuse. Après avoir réalisé ces examens, il est possible de faire une densitométrie qu’après trois jours minimum.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.