Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéNutritionAliments et vitaminesLait infantile contaminé

Lait infantile contaminé : rappel de tous les lots produits

Lait infantile contaminé

Le rappel du lait infantile susceptible d’être contaminé à la salmonelle concerne maintenant toutes les boîtes produites dans l’usine de Craon, située dans l’ouest de la France, où la salmonelle a été détectée au cours d’auto-contrôles réalisés en août et en novembre 2017. Selon Emmanuel Besnier, PDG du groupe Lactalis, cette vaste opération de rappel de lots porte sur 12 millions de boîtes de lait distribués dans 83 pays.

La contamination s’étend à l’Europe

D’après un bilan datant du 11 janvier 2018, 35 bébés (dont 18 hospitalisés) ont été atteints de salmonellose en France après avoir pris du lait infantile contaminé. Apparemment, aucun cas de perte en vie humaine n’a été constaté. Mieux, selon Santé Publique France, tous ces bébés contaminés vont tous bien, après leur prise en charge. Par ailleurs, un cas de nourrisson contaminé à la salmonellose a été confirmé en Espagne. La Grèce semble avoir été touchée également, mais le cas soupçonné attend d’être confirmé.

Les autorités haussent le ton

Depuis le signalement de cas de contamination de bébés par du lait infantile en France, des rappels de 11 000 tonnes de lait (600 lots) ont été décidés. Quelques grandes surfaces ont arrêté de vendre les produits de la marque par précaution. En général, ces efforts s’avèrent insuffisants, la procédure de rappel n’a pas connu le sucès escompté puisque des lots potentiellement contaminés ont continué à être écoulés deux semaines durant, faute d’un bon tri de la date de fabrication par certains distributeurs. Ce qui amène les autorités à durcir le ton, reprochant au fabriquant sa « négligence » sur son site de production et sa « défaillance » dans la gestion du dossier de son lait contaminé.

Pour rappel, le lait contaminé à la salmonellose a été produit en France par Lactalis et distribué aux quatre coins du monde y compris en Asie, en Océanie, en Afrique et en Amérique. Lactalis est le second acteur de l’industrie agroalimentaire française (derrière Danone) en termes de transformation et au premier plan pour ce qui concerne les produits laitiers. Il est visé par une plainte déposée auprès du procureur de la République de Paris par l’association de consommateurs UFC-Que Choisir qui a été saisie par plusieurs familles dont les bébés ont été victimes de salmonellose après avoir consommé du lait contaminé à la salmonelle.

Se déclarant 12 à 72 heures après ingestion d’un aliment contaminé, la salmonellose est une infection à une bactérie, la salmonelle. La maladie se manifeste par de la fièvre, de la diarrhée et des crampes au ventre. Bien qu’elle se guérit spontanément entre 4 et 7 jours, la pathologie peut déboucher sur des complication et même entraîner la mort du sujet atteint.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.