Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéNutritionAliments et vitaminesAcides gras essentiels
Acides gras essentiels
Mercredi 20 mai 2015

Les acides gras essentiels, ex-vitamine F

Molécules anciennement regroupées sous la dénomination de vitamine F, les acides gras essentiels (AGE), bien qu’indispensables au bon fonctionnement du corps humain, ne peuvent pas être synthétisés par ce dernier. Ces molécules sont initialement produites par des végétaux et des bactéries. Leur apport à l’organisme des humains et des autres mammifères s’effectue essentiellement par l’alimentation.

Sur le plan chimique, les AGE comportent une chaine d’atomes de carbone et plusieurs liaisons doubles.

Précurseurs d’acides gras essentiels

L’organisme parvient à produire d’autres formes d’AGE, par un enchainement complémentaires d’atomes de carbone et de liaisons doubles, à partir de l’acide linolénique (ou plus précisément acide alpha-linolénique, ALA) et de l’acide linoléïque. Uniquement fournis par des aliments d’origine végétale ou animale, ces derniers qui sont eux-mêmes des AGE, constituent les précurseurs des autres acides gras essentiels.

Acide linoléique

Acide gras essentiel polyinsaturé, l’acide linoléique participe à l’élaboration de la membrane ces cellules. Ne pouvant le produire lui-même, l’organisme s’en procure non seulement dans les poissons gras comme le saumon, dans les huiles végétales de lin, de colza, dans le germe de blé mais aussi dans la viande des animaux herbivores ou nourris avec des graines végétales.

  • Utilisation par l’organisme

Grâce à l’action de Delta-6-désaturase, enzyme de dégradation des acides, l’acide linoléique est transformé en acide gamma linolénique avant d’être utilisé par l’organisme pour fabriquer d’autres composés comme l’acide arachidonique. Cette synthèse n’est possible qu’en l’absence de chauffage. Les sources d’acide linoléique ne doivent pas être chauffées, auquel cas, elles s’avèrent impropres à cette transformation. C’est pourquoi, les spécialistes, nutritionnistes et médecins avertis, conseillent les huiles de première pression à froid.

  • Importance pour la santé

La carence en acide linoléique peut occasionner les signes et symptômes suivants : allergie, déficience immunitaire, sècheresse et desquamation de la peau.

Acide alpha-linolénique

Dans la famille des acides gras Omega 3, l’acide alpha linolénique (ALA) est le seul acide gras essentiel car malgré son importance pour l’organisme, ce dernier ne peut le synthétiser. Heureusement, à partir de l’ALA, le corps parvient à produire tous les autres Oméga 3 nécessaires à son fonctionnement. Les plus connus des acides gras oméga 3 synthétisés par l’organisme sont l’EPA (acide éicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque) ; ce dernier est le plus abondant dans les membranes des cellules.

  • Utilité dans l’organisme

En plus de ses propriétés anti-infammatoires, de sa contribution à la synthèse d’autres acides gras de la famille des oméga 3, l’ALA renforce les défenses immunitaires, aide à réduire les risques de survenue du cancer de la prostate et de maladies cardiovasculaires.

  • Sources alimentaires

Outre les compléments alimentaires, on trouve l’acide alpha-linolénique non seulement dans les graines et les huiles végétales comme celles du colza, du lin, du soja mais aussi dans les poissons gras tels que le maquereau, le saumon et le thon.

L’acide arachidonique

Synthétisé par l’organisme à partir de l’acide linoléique transformé, l’acide arachidonique est un oméga 6 acide gras poly-insaturé, lui-même précurseur d’un grand nombre d’acides gras polyinsaturés, notamment les eicosanoïdes. Abondant dans le foie, les muscles et le cerveau, on le trouve principalement dans les phospholipides des membranes cellulaires. De formule chimique C20H3202, l’acide arachidonique comporte une chaine longue de 20 atomes de carbone.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.