Être en bonne santé, c’est une grâce !

Vitamine C
Mercredi 10 juin 2015

Vitamine C : sources, rôle et signes de carence

La vitamine C, également dénommé acide ascorbique, est une vitamine hydrosoluble, c’est-à-dire soluble dans l’eau. Cette molécule organique, particulièrement sensible à la chaleur et à la lumière, est présente dans les végétaux, notamment les fruits et les légumes. La vitamine C joue un rôle important dans divers processus au niveau de l’organisme, à savoir la synthèse du collagène et de certains neuromédiateurs, l’absorption du fer, le maintien de la structure des tissus, le fonctionnement du système immunitaire.

Lorsque l’alimentation ne parvient pas à fournir la quantité de vitamine C nécessaire au bon fonctionnement du corps humain, une pathologie bien spécifique, le scorbut, et d’autres signes se manifestent dans l’organisme.

Sources alimentaires

Les aliments qui fournissent la vitamine C sont les fruits et les légumes. Les agrumes, les baies, les tomates, les poivrons et les fraises constituent des sources importantes. Cette vitamine se retrouve également dans les pommes de terre et plusieurs légumes (les épinards, les brocolis, les choux verts, les choux de Bruxelles). Les navets, l’ananas, la goyave et les fruits de l’églantier en sont également riches.

Rôles dans l’organisme

La vitamine C aide l’organisme à fabriquer le collagène, une protéine nécessaire au fonctionnement normal des vaisseaux sanguins, des cartilages. Par ailleurs, le collagène est essentiel à la formation du tissu conjonctif de la peau, des os et des dents. La vitamine C participe également à la formation des globules rouges tout en contribuant à l’amélioration des défenses immunitaires.

Elle déploie une activité antioxydante qui protège les cellules contre le vieillissement prématuré et les dommages provoqués par les radicaux libres. Liés au développement de certaines pathologiques, ces radicaux libres accélèrent le vieillissement cellulaire, lorsqu’ils sont présents en quantité excessive dans l’organisme. La vitamine C contribue à l’élimination des radicaux libres en excès dans l’organisme et de ce fait, à la prévention de certaines pathologies cardio-vasculaires.

La vitamine C est impliquée dans la production de certains neuromédiateurs (la dopamine), le métabolisme de la carnitine et la synthèse des catécholamines. Elle accroît l’absorption intestinale du fer contenu dans les végétaux.

La vitamine C active la cicatrisation des plaies et maintient l’intégrité des tissus et de la peau. Elle est utilisée dans le but de lutter contre la fatigue. Elle est également bénéfique dans le cadre du traitement de l’anémie provoquée par une déficience en fer. Cette vitamine prévient et guérit le scorbut.

Signes d’une carence

Une carence sévère en vitamine C est caractérisée par l’apparition du scorbut. Cette pathologie se manifeste par des gencives fragiles et congestionnées, des saignements des gencives, un déchaussement des dents, des hémorragies, une tendance aux ecchymoses, des douleurs musculaires, une faiblesse généralisée, une sécheresse buccale. A un stade avancé, le scorbut est marqué par une anémie et des troubles cardiaques. Cette maladie peut entraîner la mort du patient lorsqu’elle perdure pendant plusieurs mois.

Une perte de l’appétit, la fatigue et un amaigrissement peuvent également apparaitre lorsque la carence en vitamine C est modérée.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.