Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Coxarthrose

Coxarthrose : causes, symptômes, diagnostic et traitement

L’arthrose de la hanche est très invalidante car elle porte sur une articulation qui supporte le poids du corps. Cette pathologie provoque la dégénérescence définitive du cartilage de cette articulation. Il en résulte une inflammation responsable de douleurs.

La coxarthrose peut être idiopathique ou causée par certaines pathologies.

Les causes de la coxarthrose

L’arthrose de la hanche peut survenir sans raison apparente, on parle d’arthrose de hanche primitive. C’est le cas le plus fréquent et touche généralement l’adulte à partir de la soixantaine. La coxarthrose peut apparaitre à la suite de certaines pathologies, on parle alors d’arthrose de hanche secondaire.

La coxarthrose peut être la complication de la nécrose de la tête du fémur, d’un Cal vicieux (fracture consolidée, mais mauvaise réduction) ou d’une pseudarthrose (fracture non consolidée) de la tête fémorale. L’arthrose secondaire peut être causée par la mauvaise vascularisation de la tête du fémur ou par la répétition de microtraumatismes.

Symptômes

La personne atteinte de coxarthrose ressent des douleurs au niveau de l’aine, mais celle-ci peut irradier vers le genou. Les douleurs surviennent lors de la marche et peuvent aussi être nocturnes. Le patient a des difficultés pour se déplacer et commence à boiter.

Diagnostic

Le diagnostic de l’arthrose de la hanche se fait par la recherche d’éventuelle inégalité de longueur au niveau des membres inférieurs. On observera aussi la démarche du patient. L’amplitude articulaire dans diverses positions sera mesurée. Cet examen clinique sera complété par une radiographie.

Traitements

Un traitement médicamenteux associant des anti-inflammatoires et des antalgiques seront prescrits pour soulager la douleur. Lorsque ceux-ci n’arrivent pas à calmer la douleur, on peut réaliser des infiltrations de corticoïdes ou d’acide hyaluronique qui permet de suppléer le cartilage manquant. En cas de surpoids, le patient doit suivre un régime équilibré.

La marche avec une canne est recommandée lors des crises douloureuses ainsi que le port de semelles de compensation. Certaines lésions peuvent être soignées par une arthroscopie de la hanche. Cette technique mini invasive permet de supprimer les corps étrangers et ralentit l’évolution arthrosique. Lorsque l’articulation est trop endommagée, on a recours à une prothèse totale hanche.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.